Réforme du système éducatif: Benghebrit : «La refonte pédagogique sera appliquée dès la rentrée prochaine»

0
1080

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé, hier, à Béchar, que la prochaine rentrée scolaire (2017- 2018) s’inscrit dans le cadre de la refonte pédagogique et de la régulation du processus continu et dynamique de l’application de la réforme du système éducatif.

« A travers cette refonte, nous voulons une école de qualité qui préserve l’équité et l’égalité des chances à l’ensemble des enfants pour l’accès à un enseignement de qualité, pertinent, efficient et inclusif», a indiqué Benghebrit en marge du coup d’envoi officiel des épreuves de fin de cycle primaire de la session 2017. La ministre de l’Education, qui a procédé à l’ouverture des plis des épreuves de la matinée à l’école primaire Daghmi-Ahmed à Béchar, s’est félicité des conditions réunies pour le déroulement de ces examens à travers le territoire national, avec la contribution de différents secteurs d’activités, des services de la santé et ceux de la Gendarmerie et de la Sûreté nationales. Ces examens concernent un global de 760 652 élèves, dont 47,93 % de filles avec une hausse cette année de 55 192 candidats par rapport à la session précédente, selon des responsables du ministère de l’Education nationale. Les candidats à ces épreuves sont répartis sur 13 688 centres d’examen et encadrés par 160 880 enseignants et seront examinés sur trois matières, à savoir la langue arabe et les mathématiques durant la matinée et la langue française durant l’après-midi, ont-ils indiqué. Nouria Benghebrit donnera à partir de Tindouf cet après-midi le coup d’envois des épreuves de l’après-midi de cet examen de fin de cycle primaire.

Le renouveau de l’école passe par un vaste programme d’action annoncé

La ministre de l’Education nationale, Benghebrit, a annoncé, ce mercredi, à Béchar, un vaste programme d’action pour la prochaine rentrée scolaire, dont la formation des enseignants et l’édition de nouveaux manuels. S’exprimant en marge du coup d’envoi des épreuves de l’examen de fin de cycle primaire, la ministre a fait état, pour la prochaine rentrée scolaire 2017-2018, d’un vaste programme d’action, dont la prise en charge effective de la formation, selon les normes académiques requises, de l’ensemble des enseignants des trois paliers de l’enseignement et ce, dès le mois de juillet prochain, ainsi que l’édition de nouveaux manuels scolaires. Elle a, en outre, annoncé, dans un point de presse, la tenue prochaine d’une rencontre avec les partenaires sociaux pour l’élaboration de plusieurs documents inhérents à une meilleure prise en charge de l’école algérienne, notamment la mise à jour du règlement intérieur des établissements des trois paliers de l’enseignement, de même que la poursuite des actions et opérations de refonte du secteur dans le but d’une modernisation globale du secteur. Pour Benghebrit, le déroulement de ces épreuves de fin de cycle primaire dans les meilleures conditions est la preuve du travail gigantesque accompli à ce jour en matière d’organisation de ce genre d’échéances scolaire en vue de la valorisation des efforts et de l’intelligence des élèves scolarisés. La ministre de l’Education nationale, a donné, hier, à partir de Tindouf, le coup des envois des épreuves de l’après-midi de cet examen de fin de cycle primaire.

Un dispositif de sécurité ultra renforcé

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) a mis en place dispositif de sécurité à l’occasion des examens de fin d’année scolaire 2016/2017, tous paliers confondus, et dont la mise en exécution sera confiée à des brigades de police sureté des 48 wilayas. Celui ci repose sur «la mobilisation des services de la police pour sécuriser les centres d’examen pour les trois paliers (primaire, moyen et secondaire) dans les régions urbaines à travers l’ensemble du territoire national». Le plan comporte entre autres des «mesures sécuritaires pragmatiques visant à garantir la fluidité routière et faciliter le trafic au niveau des grands axes menant vers les centres d’examen, outre, les équipes de sécurité spécialisées chargées de l’escorte et la sécurisation et les sujets et les copies vers les centres de correction». A cette occasion, la Direction générale de la Sûreté nationale a mobilisé «tous les moyens humains et matériels pour assurer le succès de cette opération par le déploiement d’équipes de sûreté mobiles et piétonnes au niveau des points connaissant un trafic routier intense, notamment lors des heures de pointe du matin. D’autre part, la DGSN appelle les usagers des routes et, tout particulièrement les conducteurs de véhicules et les parents d’élèves qui accompagnent leurs enfants aux centres d’examen à «éviter le stationnement anarchique devant les centres en vue de permettre aux candidats de se rendre aisément vers les centres d’examen», rappelant aux citoyens l’existence du numéro vert 1548 et le 17 pour le signalement de tout imprévu ou prê- ter aide durant ces 24h.