Rencontre de M. Hasbellaoui avec les DSP des wilayas de l’est / L’amélioration de l’offre de soins parmi les sujets évoqués

0
493

Le ministre de la Santé, de la Population et de la  Réforme hospitalière Mokhtar Hasbellaoui s’est réuni hier à Alger, avec les directeurs de la santé et de  la population (DSP) des 17 wilayas de l’est du pays.

Durant ce rencontre, il a abordé la problématique de l’organisation et  l’amélioration de l’offre de soins. Cette  rencontre à laquelle ont pris part des directeurs généraux des CHU de l’est ainsi que les  présidents des conseils scientifiques et des conseils médicaux des établissements des wilayas concernées « a été l’occasion pour le ministre de rappeler aux cadres  gestionnaires certains dossiers prioritaires concourant tous à l’amélioration de la prise en charge des patients », indique un communiqué  du ministère.  Il était également question l’amélioration des urgences  médico-chirurgicale et la prise en charge de la femme gestante. M. Hasbellaoui « a instruit les DSP à l’effet de mettre en œuvre des  stratégies de prise en charge à l’échelle de la wilaya et même interwilaya  sur la base de réseaux de soins spécialisés, d’améliorer les conditions de  travail des personnels et d’accueil des usagers, de mutualiser les  ressources disponibles du public comme du privé, dans le cadre de la  concertation, pour améliorer le fonctionnement de la garde et de veiller à  ce que toutes les informations nécessaires soient largement diffusées au  profit tant du grand public que des personnels de santé », note la même  source.   Le ministre a insisté, par la même occasion, sur le « renforcement de la  sécurité des personnels en exercice et sur l’amélioration des conditions de  déroulement de la garde ».  Selon le ministre, chaque wilaya « doit disposer d’un hôpital de référence  disposant d’un plateau technique pour des spécialités de haut niveau de  manière à permettre aux patients de chaque wilaya de bénéficier d’un réseau  intégré de prise en charge ». S’adressant  aux cadres gestionnaires le ministre a indiqué que les évacuations des patients, doivent être assurées sous  la responsabilité  exclusive de l’établissement et dans un cadre organisé.  Concernant le dossier particulier de la prise en charge de la femme  enceinte, le ministre a insisté sur « l’importance d’encadrer la prise en  charge de la femme enceinte depuis le début de la grossesse », affirmant que  « si tous les acteurs concernés font convenablement leur travail dans le  cadre du Guide de Prise en Charge de la Femme Gestante, la mortalité  maternelle devrait baisser pour arriver à des niveaux plus en rapport avec  les moyens rendus disponibles au titre des différents programmes de  développement initiés par le Président de la République ». Pour leur part, les gestionnaires ont été instruits à l’effet de veiller à  « impliquer le mouvement associatif dans les actions d’information et de sensibilisation des citoyens et à promouvoir le dialogue social sans  exclusive avec les syndicats régulièrement agréés et représentatifs »,  ajoute le même document.

S.D.