Renforcement des dessertes et ouverture de nouvelles lignes: La SNTF entame le dernier chapitre de son plan de modernisation

0
277

Le réseau ferroviaire national connait actuellement une véritable mutation. Une batterie de projets d’extension a été engagée par le secteur des Transport afin d’étendre le réseau à 12.500 km. Plusieurs chantiers ont été lancés ces dernières années afin de réaliser cet objectif. Nombreuses régions du pays ont été les chantiers de ce programme qui promet d’insuffler une nouvelle dynamique à l’économie nationale. Cependant, cette volonté ne saura se concrétiser sans le recours à une autre opération. Outre les projets d’extension du réseau ferroviaire, le directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), évoque la prise en charge du transport par rail qui demeure marginal. S’exprimant ce matin, sur les ondes de la Radio nationale Yacine Bendjaballah  informe que son département  Parallèlement à l’extension du réseau ferroviaire, s’emploie à doubler le nombre des voyageurs et des marchandises transportées. Une action, dit-il, qui contribuera à l’amélioration des performances économiques. Selon ce responsable, son entreprise devrait atteindre les « 60 millions de voyageurs et les 17 millions de tonnes de marchandises » en comptant uniquement sur « ses propres recettes » d’autant que  la SNTF ambitionne d’augmenter sa part de marché de  « 17%, d’ici 2023 ».  Il informe à ce propos que la SNTF a déjà procédé à cette opération. Le nombre de voyageurs est passé de « 20 à 37 millions » et promet de hausser de « 6 à 8 % » avec l’entrée en service de la nouvelle ligne Alger-Tizi Ouzou dont la date est fixée pour la semaine prochaine. D’une longueur de 50 kilomètre cette nouvelle ligne  permettra d’éliminer sinon réduire  les principaux points noirs ainsi que la pression.  Parallèlement à cette ligne le directeur général informe que d’ « autres trains vont assurer la navette entre la capitale et Tizi Ouzou durant toute la journée, avec des arrêts dans toutes les gares compte tenu de la demande». Yacine Bendjaballah  informe par ailleurs que de nouvelles lignes seront également mises en service au courant du mois. Il s’agit de celle reliant Oran à Saida, dont les essais techniques débuteront le 8 avril prochain la date d’entrée en service n’étant actuellement pas fixée. Il cite entre autres le lancement de la ligne reliant Oran à Béchar et la réalisation d’autres lignes à Constantine, Annaba et Alger.  La SNTF compte, par ailleurs renforcer son réseau de transport pour relier les ports aux zones industrielles à l’exemple de « Ballara, El Hadjar, Hassi Messaoud ». En plus de renforcement des dessertes, le directeur de la SNTF fait part de l’autre projet de son entreprise. Il informe que la SNTF compte acquérir de nouveaux autorails en plus de la rénovation de ses anciens trains pour les équiper de système moderne comme la climatisation. Cette opération a pour objectif, informe-t-on de même source, de répondre à la demande de plus en plus exigeante. Ainsi 10 nouvelles locomotives viendront s’ajouter aux 30 déjà réceptionnées.