Rentrée professionnelle : Ouverture des inscriptions pour la session de septembre 2018

0
643

 Les inscriptions relatives à la rentrée professionnelle pour la session de septembre 2018 ont été ouvertes, dimanche, et se poursuivront jusqu’au 15 septembre prochain.

Selon un communiqué du ministère de la Formation et de l’enseignement professionnels,  les inscriptions s’effectueront sur le site électronique du ministère www.mfep.gov.dz, tandis que leur confirmation se fera au niveau des établissements de la formation professionnelle. La même source a indiqué que les journées du 16, 17 et 18 septembre seront  consacrés à la sélection et l’orientation dans le secteur. Ce dernier lancera, dans le même ordre, une large campagne d’information et de sensibilisation sur les offres de formation disponibles et programmées pour cette session.  A noter que la rentrée pour cette session a été fixée pour le 23 septembre 2018, a précisé le même communiqué.   Plusieurs mesures ont été introduites au fil des ans pour améliorer le secteur qui pâtit d’une absence d’engouement de la part des jeunes mais aussi pour adapter les politiques nationales de formation aux besoins du développement socio-économique.  D’ailleurs il a été procédé, en avril dernier, à l’adoption de la nouvelle loi relative à l’apprentissage qui prévoit des mesures incitatives au profit des apprentis. La loi prévoit également « l’accès à un présalaire et aux services de sécurité sociale dans le cadre de la couverture sociale, ainsi qu’aux allocations familiales, la garantie des droits de brevets d’invention et la création d’une banque de données sur l’activité de l’apprentissage » en vue de faciliter la création d’emplois au profit des jeunes. La loi prévoit également « la création d’une banque de données auprès de l’administration centrale du ministère de l’enseignement et de la formation  professionnels ». Il a également procédé à l’introduction de dix nouvelles spécialités lors de la rentrée 2014-2015 et celle de 2016-2017 et l’ouverture de centre d’excellences. Selon les statistiques du ministère, l’Algérie dispose de « 1.250 établissements de formation », un dispositif de formation qui permet la prise en charge de 600.000 apprentis par an.   Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki avait fait part, mois de mars dernier de la volonté de son secteur à atteindre le taux de « 70% d’inscrits en formation par apprentissage » et ce au vu de « l’importance de ce mode de formation en termes d’insertion dans le monde du travail ».  Les mesures prises en ce sens ont permis d’amener le nombre d’apprentis de  « 40.000 par année, dans les années 80 à 280.000 apprentis fin 2017 », selon le ministre.

A.D