Réouverture des mosquées: Belmehdi apporte des précisions

0
108

Le ministre des Affaires religieuses, Youcef Belmehdi, a dévoilé, hier, le nombre de mosquées qui seront concernées par la décision de réouverture graduelle, prévue pour le 15 août.

Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, le ministre a indiqué qu’après une inspection effectuée au niveau national, 24 % du total des mosquées réparties sur le territoire national remplissaient les conditions nécessaires, dont la possibilité d’accueillir 1000 fidèles. Ce taux représente, selon le même responsable, plus de 4000 mosquées, ce qui est un chiffre important. S’agissant de la mise en œuvre du «protocole» sanitaire dans les mosquées, le ministre a indiqué qu’il serait supervisé par le ministère des Affaires et le wali qui dirige le comité scientifique de wilaya, car la question ne relève pas seulement du ministère des Affaires religieuses. Pour lui, les mesures préventives sont dans notre intérêt et non contre nous. «Elles n’ont pas été prises pour d’autres fins, mais plutôt pour protéger le citoyen et la santé publique», et nous devons le comprendre, a-t-il ajouté.

La Commission de la fatwa appelle au respect strict des protocoles sanitaires La Commission ministérielle de la fatwa a appelé à l’impérative coopération des fidèles des mosquées avec les imams et les organisateurs, en se conformant à leurs directives pour l’application stricte des protocoles sanitaires afin de mener à bien l’opération d’ouverture progressive des mosquées à partir de samedi prochain, indiquait hier un communiqué du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs. «Dans le souci de préserver la sacralité des mosquées et leur éviter de devenir des foyers de contamination au Covid-19», la Commission ministérielle de la fatwa appelle à la prise de toutes les précautions nécessaires lors de l’ouverture progressive des mosquées, plaidant pour la coopération des fidèles des mosquées avec les imams et les organisateurs, en se conformant à leurs directives pour atteindre l’objectif escompté, à savoir l’ouverture totale des mosquées et le retour à la vie normale dans les plus brefs délais, notait  le communiqué. Ladite commission a mis l’accent sur «le respect strict des mesures de sécurité pour éviter aux mosquées de se transformer en foyers de contamination au Covid-19, sous peine de procéder à nouveau à la suspension des prières collectives», plaidant pour des opérations de sensibilisation en vue de préparer les fidèles et de mener à bien l’ouverture progressive des mosquées. Rappelant les mesures sanitaires et préventives requises aux fidèles, la Commission a réaffirmé que les mosquées concernées par l’ouverture sont celles énoncées dans la décision d’ouverture progressive, car réunissant les conditions de prévention, outre la nécessité de respecter les horaires du confinement. La prière du vendredi demeurera suspendue jusqu’à ce que les conditions idoines à l’ouverture totale des mosquées soient réunies. Les mosquées concernées seront ouvertes uniquement pour l’accomplissement de la prière, tout en maintenant les autres activités suspendues, à l’instar des cours religieux (dourous et halaqates), des bibliothèques, des écoles coraniques et autres, en procédant à la désinfection des mosquées de manière quotidienne, souligne la Commission qui a appelé, à cette occasion, les citoyens à faire don de matériaux de désinfection, de bavettes et de tapis de prière à usage unique. Pour rappel, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, avait arrêté un dispositif sur l’ouverture «progressive et contrôlée» des mosquées», dans le «strict respect» des protocoles sanitaires liés à la prévention et à la protection contre la propagation de l’épidémie du Covid-19. «Dans une première étape et dans les 29 wilayas soumises au confinement partiel à domicile, ne seront concernées que les mosquées ayant une capacité supérieure à 1000 fidèles et exclusivement pour les prières du dohr, asr, maghreb et icha, et ce, à partir du samedi 15 août 2020 durant toutes les journées de la semaine, à l’exception du vendredi où seules les prières du asr, maghreb et icha sont accomplies, et ce, jusqu’à ce que toutes les conditions soient réunies pour l’ouverture totale des mosquées et ce, dans une deuxième étape».S’agissant des autres wilayas où le confinement partiel a été levé, «les mosquées ayant une capacité supérieure à 1000 fidèles seront rouvertes à partir du samedi 15 août 2020 pour les cinq prières quotidiennes, durant toutes les journées de la semaine, à l’exception du vendredi où seules les prières du asr, maghreb et icha sont accomplies». Dans ce cadre, «un dispositif préventif d’accompagnement devra être mis en place par les parties en charge de l’organisation de cette opération, comprenant notamment, le maintien de l’interdiction d’accès aux femmes, aux enfants de moins de 15 ans et aux personnes vulnérables, le maintien de la fermeture des salles de prière, des moussalate et des écoles coraniques, le maintien de la fermeture des lieux d’ablution, le port obligatoire du masque de protection, l’utilisation de tapis de prière personnel, le respect de la distanciation physique entre les fidèles et l’aménagement de l’entrée et de la sortie selon un sens unique de circulation, pour éviter les croisements des fidèles». «Les walis sont chargés de veiller au strict respect de ces mesures de prévention et de protection qui seront précisées, en tant que besoin, par un arrêté de wilaya et de procéder à des inspections inopinées pour s’assurer de l’observation du dispositif mis en place». «Demeure entendu que le non-respect de ces mesures et en cas de signalement de contamination, la fermeture immédiate de la mosquée concernée sera prononcée.»

Cheikh N.