Reprise du championnat: Le temps presse !

0
94

Le mois de mai tire à sa fin et l’on ne sait toujours pas si les différents championnats, notamment ceux de la Ligue 1 et de la Ligue 2, vont reprendre ou pas. C’est le flou total, au moment où dans d’autres contrées tout le monde est fixé sur le sort de la fin de la saison. Si la France, les Pays-Bas et la Belgique ont décidé d’y mettre un terme, l’Allemagne, à contrario, a opté pour la reprise qui est déjà effective.

L’Espagne, l’Italie, l’Angleterre et le Portugal devront la suivre au courant du mois de juin. C’est même acté. Chez nous, tout le monde est suspendu à la décision qui sera prise par les hautes autorités du pays. Ça ne dépend ni de la FAF, ni  de la Ligue, même si le président de la commission médicale de la Fédération a déclaré dernièrement qu’il était impossible de reprendre la compétition actuellement. Le temps passe et le silence radio des pouvoirs publics n’augure rien de bon, surtout pour ceux qui espèrent la relance du championnat.

Il est de plus en plus difficile, sur le plan pratique, de finir la saison, d’autant que toutes les équipes n’ont pas encore repris les entraînements collectifs. Tout dépendra en fait de la levée ou pas du confinement à la fin du mois en cours. Le retour progressif à une vie «normale» est devenu impérieux de l’aveu même des responsables politiques. Il y a de fortes chances de croire que les mesures prises pour lutter contre la propagation de l’épidémie du coronavirus soient allégées dans les jours à venir. Même si les nouveaux cas de contamination à travers le pays, notamment dans les grandes agglomérations, ne baissent pas. Reste à savoir maintenant, si le monde sportif sera concerné par des mesures d’allègement. Rien n’est moins sûr. Il faut dire aussi que les principaux acteurs du football n’exercent pas une pression particulière pour la reprise du championnat, comme on peut le voir ailleurs. Ils semblent  prêts à accepter toutes les décisions émanant des autorités. Si reprise il y aura, tant mieux, sinon ils accepteront sans rechigner de tirer un trait sur la saison. Ils s’en accommoderont. C’est du moins le sentiment qui se dégage à travers les déclarations des uns et des autres. N’empêche, certains aimeraient bien que la compétition reprenne. Ils le font savoir timidement, alors que d’autres souhaitent l’arrêt définitif du championnat. Les avis sont partagés. Le dernier mot cependant  revient aux politiques. En attendant, la feuille de route proposée par la Ligue est toujours d’actualité, même si le temps presse. L’on devrait prendre une décision finale dans les brefs délais, car cette situation d’attente devient, à la longue,  exaspérante pour tout le monde. Il faudra trancher rapidement pour mettre un terme à ce suspens pesant.  L’Algérie est l’un des rares à ne pas encore avoir pris une décision à ce sujet.

Ali Nezlioui