Reprise du championnat: L’heure du verdict approche

0
86

Semaine décisive quant à savoir s’il y aura reprise de la compétition ou pas, cette saison. Ce dimanche se tiendrait en principe une réunion au niveau du siège du MJS, regroupant des cadres du ministère de la jeunesse et des sports et des représentants de la FAF pour discuter du sujet.

Ces derniers auront à présenter un protocole sanitaire élaboré par la commission médicale de la Fédération à même de permettre la relance du championnat en toute sécurité, même si le risque zéro n’existe pas. Cependant, les dirigeants de la FAF veulent s’entourer des meilleures garanties afin de mener à bien leur projet et surtout convaincre les pouvoirs publics de sa fiabilité. Les autorités pourraient le cas échéant lui apporter des modifications et des améliorations. Le protocole sanitaire consiste en premier lieu à faire subir à l’ensemble des acteurs du ballon rond des tests du coronavirus. Ils bénéficieront également d’un suivi rigoureux et longitudinal tout au long de la compétition. L’on se demande pour notre part, si la Fédération possède les moyens nécessaires et les compétences requises pour assurer ce travail méticuleux qui exige une attention toute particulière et une vigilance accrue. Il va sans dire que la tâche ne sera pas de tout repos. L’aide et l’assistance du corps médical est dans ce contexte sont essentielles dans la réussite de leur initiative. Ils pourront donc en discuter avec leurs homologues du Ministère qui feront à leur tour un rapport à qui de droit. Car ce sont les hautes instances du pays qui décidera en dernier recours de la reprise de la compétition ou de son annulation. En attendant, les commentaires vont bon train. Les avis divergent à ce sujet. C’est selon les intérêts des uns et des autres. Ainsi, Toufik Korichi, le directeur sportif du CRB, leader du championnat est favorable à l’arrêt définitif de la compétition, à condition que l’on décerne le titre de champion à son équipe. Il ajoute néanmoins que son club est prêt à reprendre la compétition, si c’est cette option est validée par les autorités compétentes.» Ma proposition concernant l’arrêt définitif du championnat n’a rien à avoir avec mon club, car j’ai fait passer l’intérêt général avant l’intérêt personnel. En effet, nous au CRB, on est prêts même à poursuivre le championnat mais il faut mettre tous les ingrédients pour permettre à tous les clubs de protéger leurs joueurs du virus. Le CRB est leader du championnat, on ne craint personne et on est disposé à disputer les huit dernière rencontres de la L1», a-t-il confié.D’autres dirigeants de club, comme le président de la JSK, Cherif Mellal, sont contre l’idée de l’arrêt du championnat. Cela s’explique, car ils estiment qu’ils ont des chances de terminer la saison en apothéose. Ils défendre crânement leurs chances. Sachant que l’écart entre les quatre premiers au classement est minime, tout peut arriver en effet avant la fin du championnat. On reste accroché à la décision des pouvoirs publics. Celle-ci ne saurait tarder, car la situation urge et tout le monde veut être fixé rapidement.

Ali Nezlioui