Résolution des crises et lutte contre le terrorisme: L’Algérie confirme sont statut de pays leader  

0
584
En abritant demaini un atelier international sur le rôle de la réconciliation nationale dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, l’Algérie aura confirmé son statut de pays leader en matière de résolution politique des crises et des conflits en privilégiant la voie du dialogue et de la concertation.
Il s’agit pour les participants à cette rencontre de s’imprégner davantage de l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale, initiée et mise en œuvre par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Une politique qui a permis à l’Algérie de retrouver la paix, la sécurité et la stabilité et mettre définitivement fin à une tragédie ayant endeuillé le peuple algérien tout au long d’une décennie.
L’expérience algérienne dans ce domaine, faut-il le reconnaitre, a été maintes fois saluée par de nombreux pays, notamment ceux qui connaissent des crises, et qui ont émis le souhait de s’en imprégner pour renouer avec la paix et la stabilité.
Dans un monde marqué par des tensions et des mutations régionales et internationales et des changements accélérés qui exigent sagesse et clairvoyance, non seulement de la part de l’élite, mais de la part de la société tout entière, le peuple algérien qui a, de tout temps, préservé et défendu le message de loyauté et de fidélité à la patrie et qui, par le passé, s’est armé de patience et de courage face aux épreuves dont il est toujours sorti vainqueur, non sans payer un lourd tribut, a tiré les enseignements de la tragédie nationale pour faire de l’Algérie un pays de paix et de sécurité. Une politique de plus en plus ancrée dans l’esprit des citoyens qui, grâce à ce climat de confiance et de sérénité, jouissent aujourd’hui de la tranquillité retrouvée.
Sur cette même lancée, l’Algérie a réussi à instaurer l’Etat de droit, à consacrer l’indépendance de la justice et à mettre en œuvre les réformes prévues par la nouvelle Constitution qui a consacré de profonds changements pour immuniser le pays et assurer sa sécurité au double plan interne et externe, et cela le président de la République l’avait maintes fois souligné, tout en appelant le peuple algérien à faire preuve de vigilance pour préserver les acquis du pays et garantir leur pérennité. Aujourd’hui, dira le chef de l’Etat, « nous sommes appelés à faire preuve de vigilance pour profiter des résultats des réformes, préserver nos acquis et garantir leur pérennité de façon à permettre au citoyen de vivre librement dans le cadre de la démocratie ».
Il avait également assuré que cette démocratie favorise l’émergence de compétences porteuses de réussite et de prospérité à la nation et permet aux citoyens de « s’enorgueillir des réalisations et acquis obtenus dans un climat de paix et de sécurité. Une paix et une sécurité retrouvées et préservées grâce aux sacrifices et à la maturité du peuple, et à sa tête les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), et des forces de sécurité qui veillent à la sécurité du pays et des citoyens ».