Réunion FAF-LNF  -Clubs professionnels : Le ton était à la réconciliation et à l’apaisement

0
59
Photo L'Echo d’Algérie@

 La réunion FAF-LFP- clubs professionnels s’est tenue comme prévu, hier mercredi au Centre Technique National de Sidi Moussa (CTN).

Une réunion à laquelle a assisté la majorité des présidents et autres représentants des équipes de la Ligue 1 et de la Ligue 2 d’une part, et les présidents de la FAF et de la LNF Kheireddine Zetchi et Abdelkrim Medouar, d’autre part.Cette rencontre s’inscrit  dans le cadre des consultations entre les instances du football et les clubs pour discuter des problèmes liés au championnat et aussi pour dresser le bilan de la phase aller. Ceux qui s’attendaient à des débats houleux et agités ont été déçus. Pourtant, les sujets qui fâchent et les points de discorde ont été nombreux durant cette phase aller. À commencer par l’arbitrage, vivement contesté par pratiquement tous les acteurs du football. Sans oublier les sorties médiatiques tapageuses de certains présidents de clubs qui se sont attaqués violemment aux président de la FAF et la LNF. C’était l’occasion justement de régler des comptes et de vider leur sac. Il n’en fut rien. Visiblement, le ton était à l’apaisement et à la réconciliation. Est-ce que tout ce beau monde a reçu des instructions pour calmer le jeu, en cette période délicate sur le plan social et politique ? Tout porte à la croire. En tout cas, à l’issue la réunion, le président de la LNF Abdelkrim Medouar s’est présenté serein devant la presse, reconnaissant toutefois les erreurs de sa « jeune Ligue », tout en promettant de rectifier le tir à l’avenir. « Nous avons abordé certains sujets importants : droits TV, CNAS et subvention du MJS entre autres. Le débat s’est déroulé dans un climat démocratique et surtout avec sagesse. La rencontre était plutôt conviviale », a-t-il déclaré à la presse et comme rapporté par l’APS.Sinon, aucune grande décision n’est sortie de ce conclave. Le président de la FAF a néanmoins promis de sanctionner sévèrement les arbitres coupables de fautes graves, « quitte à terminer la saison avec de jeunes arbitres », a-t-il ajouté.  Zetchi a de son côté,  appelé les présidents à faire preuve « de retenue dans leurs déclarations à la presse, et éviter les propos incendiaires qui ne vont en aucun cas servir le football national. »   Aussi, il a été convenu qu’il n’y aura plus de journée de championnat durant les dates Fifa. Une sage décision pour ne pas léser les équipes possédant des internationaux dans leurs rangs. Par ailleurs, et comme on pouvait s’y attendre les clubs ayant 10 millions de dinars et plus de dettes seront  interdits de recrutement durant ce marché hivernal des transferts. Pas de dérogation, donc comme pouvaient l’espérer certains. En ce qui concerne la phase retour, Medouar a précisé que « le championnat va se terminer durant la première semaine du mois de mai prochain, en prenant compte de la participation des clubs aux compétitions africaines, à la coupe arabe et bien évidemment des élections présidentielles. La gestion du championnat se déroule dans de bonnes conditions, contrairement à ce que pensent certains », a-t-il conclu.Reste à savoir si tout se déroulera comme prévu.

Ali Nezlioui