Révision de la loi électorale, création de l’Autorité de surveillance des élections …- Le Pouvoir accélère la cadence de la Présidentielle

0
124
APN : le ministre de la Justice présente des projets de loi relatifs à l'Autorité indépendante des élections et au régime électoral. Ph :Fateh Guidoum / PPAgency

Conformément à l’agenda tracé par le Pouvoir avec l’appui et le soutien de l’institution militaire, tout porte à croire que l’élection présidentielle aura lieu bel et bien dans les délais prescrits, c’est-à-dire avant la fin de l’année en cours.

Ainsi, et après l’adoption par les deux Chambres du parlement des deux textes de loi organiques relatifs à l’Autorité nationale indépendante de surveillance des élections et au régime électoral, les autorités publiques passent à la vitesse supérieure. Selon des sources concordantes, les membres de l’Autorité indépendante seront bientôt installés, alors que la convocation du corps électoral devrait intervenir au courant de cette semaine. Selon le ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati, les deux textes de lois adoptés sont d’une « importance capitale à plus d’un titre, étant donné qu’ils marquent une rupture avec les anciennes pratiques qui ont tant marqué les opérations de vote dans notre pays et ont souvent donné lieu à tant de suspicion et de polémiques » .Ces deux textes concrétisent, dira-t-il, « la volonté du peuple au changement et son droit à choisir ses représentants en toute liberté et transparence, en écartant l’Administration des processus électoraux, du début jusqu’à la proclamation des résultats ».l’Autorité nationale indépendante en charge des élections, de par sa composante et les missions qui lui sont conférées, affirment des juristes, aura la latitude de « garantir la transparence des élections et leur régularité, ce qui constitue un grand acquis pour notre pays et un pas géant vers la consécration des préoccupations légitimes de notre peuple ainsi que ses aspirations à la moralisation de la vie politique et à l’exercice de son droit à choisir ses représentants en toute liberté ». Cette Autorité aura toutes les prérogatives qui étaient confiées à l’administration publique en matière électorale et disposera de son propre budget de fonctionnement et des affectations destinées aux opérations électorales. Elle supervisera également le processus électoral à travers l’ensemble du pays et à l’étranger. Il s’agit, à travers les nouveaux textes juridiques, de garantit la préparation et la tenue des élections dans la transparence, l’intégrité et l’impartialité comme cela a été souligné récemment par le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP qui a exprimé sa certitude de la tenue de l’élection présidentielle dans les délais, grâce à « la bonne perception du peuple quant aux agendas de certaines parties, qui n’ont aucun lien avec l’intérêt du peuple algérien ».  « Remettre le pays sur la bonne voie requiert nécessairement de définir les priorités, et il n’y a pas l’ombre d’un doute que la priorité qui s’impose en ces circonstances que traverse l’Algérie, est la tenue des présidentielles dans les délais impartis. Nous avons parlé auparavant de la nécessité d’accélérer la tenue des présidentielles, mais aujourd’hui nous sommes absolument certains que celles-ci se dérouleront dans les délais déterminés, grâce à la bonne perception du peuple quant aux agendas de certaines parties bien connues, qui n’ont aucun lien avec l’intérêt du peuple algérien», avait-il souligné. «Ces agendas dictés par des entités hostiles à l’Algérie, qui consentent tous les efforts tendancieux afin d’entraver la solution constitutionnelle, en l’occurrence la tenue des présidentielles », avait-il mentionné, précisant que ces parties « se retrouvent, lors d’une situation de crise, face à deux options, à savoir, a-t-il dit, « soit accepter le résultat des urnes ou se mettre à l’écart du choix populaire, ce qu’ils n’accepteront jamais ».

« Que le peuple algérien soit entièrement confiant que son armée tiendra parole quelles que soient les circonstances et continuera à l’accompagner à travers tout le territoire national, et tout au long de cette phase sensible jusqu’à permettre la tenue des élections présidentielles dans la sécurité, la paix et la sérénité, n’en déplaise à cette petite horde nuisible, qui a surestimé sa dimension réelle et exagéré son ampleur fictive, tentant avec vanité et obstination de nager contre le courant de l’Algérie, terre et peuple, histoire et valeurs nationales ancestrales, omettant que quiconque nage contre ce courant sera inévitablement emporté par les flots »

Raison pour laquelle, a-t-il souligné, « ils cherchent une troisième alternative aux conséquences inconnues et aux répercussions imprévisibles, car totalement loin de l’intérêt du peuple algérien ».« Une alternative nihiliste, stérile et sans perspective », qui expose, selon le chef d’état-major de l’Armée, « la sécurité et la stabilité de l’Algérie à d' »innombrables périls. Des périls auxquels l’Armée nationale populaire fait face avec fermeté, détermination et volonté inflexibles et qu’elle affronte de toute sa force, soutenue par la grandeur des missions qui lui sont assignées et la noblesse de ses positions qui s’attachent en permanence à la légalité constitutionnelle et le référentiel novembriste, ainsi qu’au serment solennel qu’elle a prêté à Allah et à l’histoire, envers la patrie et le peuple ». Le général de corps d’Armée a tenu à rassurer le peuple algérien sur « les capacités considérables que possède l’Armée et qu’elle mettra au service de la patrie et du peuple ».  « Que le peuple algérien soit entièrement confiant que son armée tiendra parole quelles que soient les circonstances et continuera à l’accompagner à travers tout le territoire national, et tout au long de cette phase sensible jusqu’à permettre la tenue des élections présidentielles dans la sécurité, la paix et la sérénité, n’en déplaise à cette petite horde nuisible, qui a surestimé sa dimension réelle et exagéré son ampleur fictive, tentant avec vanité et obstination de nager contre le courant de l’Algérie, terre et peuple, histoire et valeurs nationales ancestrales, omettant que quiconque nage contre ce courant sera inévitablement emporté par les flots », a-t-il soutenu. Le vice-ministre de la Défense nationale a estimé, à ce propos, que « cette forte détermination qui anime l’ANP émane fondamentalement de sa confiance en Allah Le Tout-Puissant, puis de sa conscience quant à la confiance placée en elle par le peuple algérien fidèle, authentique et héros, qui a prouvé plus d’une fois tout au long de son histoire qu’il est un peuple de miracles, un peuple qui pressent les dangers et les menaces qui guettent sa patrie et sait pertinemment leur faire face, les transcender et mettre en échec les desseins de ses ennemis ».Pour lui, « c’est de cette source populaire abondante » que s’abreuve l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale et c’est de ces nobles valeurs que le Haut commandement de l’Armée puise sa force morale ». Il a également a affirmé que « le meilleur moyen qui puisse permettre au peuple algérien de relever tous les enjeux actuels et futurs est de se prémunir contre « les mensonges récurrents ».Le peuple algérien, dira-t-il encore, « a réussi jusqu’à présent à atteindre une phase extrêmement sensible de l’histoire de l’Algérie, grâce à sa conscience et sa jalousie pour sa patrie, en s’acquittant entièrement de sa responsabilité avec conscience et détermination pour faire face à ce défi que représente cet agenda hostile ». « Il est certain que le meilleur moyen qui puisse permettre au peuple algérien de relever tous les défis actuels et futurs est de se prémunir contre les mensonges répétés et continus qu’adopte, avec impertinence cette horde égarée qui veut imposer, a-t-il ajouté, sa vision altérée à la majorité du peuple algérien », a-t-il poursuivi. Ces derniers emploient, selon le général-major de l’Armée, « leurs relais médiatiques à l’intérieur et à l’extérieur du pays et en mobilisant des porte-voix à travers les réseaux sociaux, outre l’utilisation pernicieuse des marches populaires et estudiantines en veillant à se mettre à la tête de ces marches et à brandir des slogans creux de manière répétée, servant leur vision aberrante et leurs objectifs venimeux pourront aboutir et l’Algérie possède des hommes honnêtes qui ont fait le serment de faire sortir leur pays de sa crise », s’est-il interrogé, estimant que les dignes fils du peuple algérien, toutes franges et catégories confondues, « doivent contribuer à l’aboutissement de cette démarche nationale d’importance et d’être, comme toujours, aux côtés des fidèles à la patrie ».