Rezzig à Tindouf: «Le Gouvernement aspire à conquérir le marché africain»

0
101

Le ministre du Commerce, Kamel Rezzig, a révélé, lundi depuis Tindouf, que le gouvernement fonde de larges espoirs sur la conquête commerciale du marché africain via les postes frontaliers.

Conquérir commercialement le marché africain requiert des préparatifs de tous les secteurs, notamment ceux du Commerce, des Finances, des Transports et les Douanes», a affirmé M. Rezzig, à l’amorce d’une visite de travail d’une journée dans la wilaya. Accompagné du ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Aïssa Bekkai, le ministre du Commerce a indiqué que l’ouverture du poste frontalier terrestre algéro-mauritanien Mustapha Benboulaid constitue un signe à l’adresse des opérateurs économiques pour exporter leurs produits vers la Mauritanie et les pays de l’Afrique de l’Ouest. Pour ce faire, a-t-il souligné, des instructions ministérielles, que ce soit du Commerce ou d’autres secteurs, ont été données pour l’exploitation de cette «porte frontalière» et atteindre les objectifs escomptés de sa création. Il a signalé, en outre, que la wilaya de Tindouf est l’une des régions devant bénéficier du commerce de troc, profitable pour la région et sa population, à la faveur d’une loi permettant ce type de commerce dans le respect des mesures sanitaires préconisées. Le ministre du Commerce s’est aussi voulu rassurant, en indiquant que la question a été tranchée concernant l’établissement du registre du commerce à l’export, en plus de l’ouverture d’un registre de commerce de troc, après que le registre de commerce d’exportation en gros ait été gelé pour les wilayas frontalières. Kamel Rezzig a également fait part, entre autres mesures prises, d’un acquis économique consistant en l’établissement du registre de commerce ambulant, ouvrant droit à la population nomade de se déplacer aisément dans les zones d’ombre. Evoquant le fonds de péréquation de transport dans le Sud, le ministre a fait part de la mise en place d’une commission chargée de la révision de ce fonds en vue de le rendre plus profitable pour la population, en termes de remboursements que des produits éligibles. M. Rezig a signalé, sur un autre plan, que son département œuvrera avec les autorités de la wilaya de Tindouf pour institutionnaliser la manifestation économique ElMouggar, tout en permettant à la société des foires et expositions (Safex) d’entrer de plain-pied dans le commerce de troc et l’exportation. Pour sa part, le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Aïssa Bekkai, a indiqué que cette visite «s’inscrit en droite ligne de la conférence nationale pour la relance économique axée, entre autres, sur l’impulsion du commerce transfrontalier conformément aux recommandations», appelant à la révision des activités commerciales frontalières, dont le troc et le montage d’entreprises spécialisées dans l’exportation. Abordant la création de zones franches au niveau des wilayas de Tamanrasset, Illizi, Adrar et Tindouf, suite à l’approbation par le Conseil des ministres de la zone africaine de libre-échange, M. Bekkai a indiqué que son département œuvre actuellement à l’organisation des systèmes de soutien prôné par l’Etat pour assurer la disponibilité des produits nécessaires au citoyen. La délégation ministérielle s’est rendue au poste frontalier terrestre algéro-mauritanien Mustapha Benboulaid pour s’enquérir du mouvement commercial et d’échange depuis sa création en août 2018. Le bilan présenté à la délégation fait état de 49 opérations d’exportation en 2018 pour un volume de 270 tonnes de divers produits qui ont évolué en 2019 à 176 opérations d’exportation totalisant 5041 tonnes de produits, contre 53 opérations d’exportation durant le premier trimestre de 2020 avec un total de 1488 tonnes de produits. Sur site, le ministre du Commerce a rassuré les opérateurs économiques, commerce et industrie, sur la possibilité d’exporter tous les produits, hormis une petite liste définie pour des considérations précises. Mettant à profit cette tournée dans la wilaya, le ministre a procédé à l’inauguration de l’annexe de Tindouf du Centre national du registre du commerce, où il a dévoilé l’autorisation de 169 activités de commerce ambulant devant être opérationnelles à compter de la semaine prochaine. La délégation ministérielle a inspecté aussi une laiterie privée Sekaya, un entrepôt privé avec chambres froides, avant de présider, au terme de sa visite de travail, une rencontre avec des opérateurs économiques sur le commerce de troc.

Moussa O. / Ag.