RND: « La présidentielle, seule et unique voie de surmonter la crise actuelle » souligne Mihoubi

0
147

Le Secrétaire général par intérim du  Rassemblement national démocratique (RND), Azzedine Mihoubi a réitéré,  hier à Alger, que « la seule et unique voie » de surmonter la crise  actuelle était « une élection présidentielle transparente consacrant la  volonté populaire », valorisant l’adoption, par le Parlement, des deux lois  relatives à l’Autorité nationale indépendante en charge des élections et au  régime électoral.

« L’organisation d’une élection présidentielle transparente constitue la  seule et unique voie de consacrer la volonté populaire, qui est l’une des  principales revendications du Hirak populaire », a affirmé M. Mihoubi lors  d’une rencontre avec les jeunes militants du RND, louant le contenu de la  loi relative à l’Autorité nationale indépendante en charge des élections,  qui a écarté l’administration de toutes les étapes du processus électoral. Il s’est félicité, en outre, de la participation, qu’il a qualifiée  d' »active », des représentants du RND lors de l’examen et l’adoption des  deux lois organiques relatives à l’Autorité nationale indépendante en  charge des élections et au régime électoral, qui sont, a-t-il dit, à même  de garantir l’intégrité et la transparence de cette échéance nationale  « charnière » dans l’histoire de l’Algérie. Le SG du RND par intérim a, par ailleurs, fustigé les appels à une période  de transition, estimant que c’est là une démarche « antidémocratique », de  nature à faire perdurer la crise politique actuelle qui exige, bien au  contraire, « l’accélération » de l’organisation d’une élection  présidentielle. Exhortant, à ce propos, les militants du parti à « œuvrer à la  mobilisation et à la sensibilisation des citoyens à l’importance de la  forte participation à la prochaine présidentielle » et à « veiller à  l’amélioration de l’image du parti pour regagner la confiance » du citoyen,  affirmant que le RND « est capable de faire face à ses erreurs en toute  responsabilité et dispose des compétences nécessaires pour parfaire son  rendement dans tous les domaines ». M. Mihoubi a déploré, également, les voix appelant à « la dissolution des  parties politiques », qualifiant ces appels de « populistes » car, a-t-il dit,  la décision de dissoudre un parti politique revient à ses militants. D’autre part, le SG du RND par intérim a salué « les mesures incitatives  contenues dans le projet de Loi de finances 2020 (PLF 2020), notamment en  ce qui concerne la révision de la règle 51/49, qui « a freiné l’économie  nationale et entravé l’investissement étranger », a-t-il ajouté. Il a tenu à cette occasion à louer à nouveau la position de l’institution  de l’Armée nationale populaire (ANP), qui assume la charge de cette  conjoncture et veille à la protection du front interne, malgré l’ampleur  des menaces régionales, soulignant que « l’ANP a préservé le pays des  dérapages ».

Maikissous. L