RND: Mihoubi : «Le prochain congrès sera une épreuve pour franchir une nouvelle ère»

0
305
Algerie: 04.12.2019 Azzedine Mihoubi anime un meeting populaires à la Coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf à Alger.

Le secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), Azzedine Mihoubi, a affirmé, vendredi à Alger, que le prochain congrès prévu mars prochain sera «une épreuve pour franchir une nouvelle ère dans le cadre d’une vision permettant davantage d’interaction avec les différentes variantes que connaît le pays».

S’exprimant lors de l’installation de la commission nationale pour la préparation du congrès extraordinaire du parti, Mihoubi a précisé que le prochain congrès sera également une épreuve pour franchir une nouvelle ère dans le cadre d’une vision permettant davantage d’interaction avec les différentes variantes que connaît le pays, populaires notamment». «Ce congrès apportera un plus en attirant les jeunes forces politiques», a mis en avant Mihoubi, soulignant que le RND «projette d’aller le plus loin possible afin de présenter des nouveaux concepts pour se rapprocher des milieux populaires». Dans le même sillage, le SG par intérim a souligné que «sa formation envisage se repositionner aux côtés du peuple en toute liberté recourant à l’autocensure, chose qui sera démontrée durant le congrès». «Le RND devrait être capable de se transformer et d’interagir positivement avec les derniers développements que connait le pays», a-t-il poursuivi. Et d’ajouter : «Nous ne voudrons pas d’un parti dont l’activité se limite à la participation aux échéances électorales mais plutôt une formation politique qui a une pensée activant tout au long de l’année». «Des efforts sont consentis en vue de restituer la confiance entre le citoyen et les institutions de l’Etat et renouer des liens entre les deux parties», a-t-il fait savoir, ajoutant que «le peuple doit être optimiste quant au retour de l’Algérie à la place qui lui sied». «La concrétisation de cet objectif n’incombe pas sur le président de la République. C’est la responsabilité de toutes les institutions de l’Etat», a souligné l’ancien ministre de la Culture. Mettant en exergue les efforts consentis par l’Etat en vue de rassurer l’opinion publique concernant l’amélioration progressive de la situation», réaffirmant que son parti «tâchera à ce que l’Algérie renouera avec le progrès dans tous les domaines». Concernant la révision de la Constitution, Mihoubi qualifie cette démarche «d’étape positive importante, car nous voulons que les Algériens s’impliquent pour servir l’avenir des générations et de l’Algérie». S’agissant de la situation socioéconomique du pays, le SG par intérim du RND a indiqué qu’elle «suscite de grandes appréhensions chez tout un chacun». Le RND «attend la présentation du prochain plan d’action du gouvernement qui, nous espérons, est à même de relever les véritables défis». Dans ce cadre, Mihoubi a souligné que le rassemblement salue l’action de la diplomatie algérienne visant à protéger la sécurité et la stabilité de l’Algérie et aider les Libyens à surpasser leur crise.

Au plan organisationnel, les membres de la commission de préparation du prochain congrès extraordinaire du rassemblement qui compte 184 membres s’attellent à préparer la feuille de route du congrès et les rapports qui seront soumis au débat. La date de la tenue du congrès extraordinaire peut être avancée d’une journée, soit les 18 et 19 mars prochain pour des raisons organisationnelles, selon Mihoubi.

A. S.