SAA: Réduction de 60% sur l’assurance des voitures GPL

0
88

Une convention a été signée, jeudi à Alger, entre l’Union nationale des installateurs de kits GPL (UNIAGPL) et la Société nationale d’assurance (SAA) prévoyant une réduction de 60% sur l’assurance des voitures GPL.

Pour bénéficier de la réduction, il suffit de présenter le reçu d’un centre de conversion des voitures au GPL à travers le territoire national, précise un communiqué de l’UNIAGPL. A cette occasion, le vice-président de l’UNIAGPL, Mohamed Hadji, a encouragé les propriétaires des voitures à essence à les convertir au GPL et à tirer profit de cette ressource économique nationale, précisant que « la conversion des voitures au GPL fait économiser annuellement entre 200 000 DA et 280 000 DA, une somme non négligeable pour les ménages algériens». La conversion au GPL contribue également à la «préservation des dépenses du Trésor public», a ajouté M. Hadji. Le responsable a fait savoir que la technologie de conversion des voitures au GPL était en vigueur dans toutes les usines de production automobile à l’échelle mondiale.

Il s’agit d’une technologie importée qui est soumise aux normes de sécurité européennes, avec un niveau de sécurité du réservoir GPL pouvant être 15 fois supérieur à celui du réservoir essence en plastique, a-t-il expliqué Il a salué le rôle du ministère compétent, qui a consacré des centres de conversion des véhicules au GPL et assuré des techniciens spécialisés dans ce domaine. Concernant les accidents enregistrés au niveau des stations-service relevant de Naftal, il a indiqué que «seul un véhicule à gaz figure sur un total de 100 accidents de véhicules» et que «dans tous les cas, la cause de l’accident est due à d’autres pannes autre que le gaz». Il a appelé les citoyens à «faire la différence entre une combustion et une explosion», car le gaz «n’est pas combustible, il explose ce qui est impossible avec les nouvelles normes de sécurité». Il a appelé les conducteurs de véhicules à gaz à respecter les instructions et orientations des centres de conversion et à respecter les normes de maintenance périodique pour préserver la sécurité des équipements. S’agissant des entraves auxquelles ont fait face dernièrement les installateurs au niveau national, M. Hadji a rappelé avoir tenu avec le bureau exécutif une réunion avec le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’Energie (Aprue), qui a affirmé le paiement des redevances en suspens des entreprises durant le mois courant.

Ali B. / Ag.