Saïda: Deux ans de prison dont un an avec sursis contre un juge et un autre accusé dans une affaire de corruption

0
179

Le tribunal de Hassassna (Saïda) a prononcé, hier, une peine de deux ans de prison dont 12 mois avec sursis à l’encontre d’un juge et un autre accusé pour «corruption, escroquerie et  participation à l’acceptation d’un avantage indu».  Les faits de l’affaire remontent au 28 septembre dernier à Saïda, lorsqu’une femme avait déposé une plainte auprès des services de la sûreté contre une personne qui l’avait appelée pour lui proposer son intervention en sa faveur dans une affaire de vols multiples ayant affecté sa maison (la victime), en échange de lui remettre un montant de 100.000 DA.

La victime a exprimé avoir accepté la proposition et a remis une partie du montant, où les deux parties se sont convenues de le fournir à une tierce personne qui les attendait à bord d’un véhicule à Saïda. Les policiers ont arrêté ladite personne après que la victime était montée avec elle dans son véhicule, où il s’est avéré qu’il s’agit d’un juge exerçant au niveau du tribunal de Saïda. Une somme de 20.000 DA a été retrouvée à l’intérieur du véhicule, que la victime avait copiée et enregistré ses numéros de série pour les transmettre aux agents enquêteurs. L’enquête a abouti à l’arrestation du deuxième suspect résidant dans la commune de Mamounya (Mascara), impliqué dans l’affaire, pour escroquerie et participation à l’acceptation d’un avantage indu. Le représentant du ministère public a requis une peine de sept ans de réclusion criminelle contre les deux prévenus.