Salon Inversé de la Sous-traitance: La SEAAL signe trois conventions

0
763

Mettant à profit l’organisation du 4ème Salon Inversé de la Sous-traitance, inauguré, au palais des expositions des pins Maritimes (Alger), la Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger a signé trois conventions avec des entreprises publiques pour la fourniture de divers produits dans le but de réduire la facture de l’importation.                   Le premier protocole signé par la SEAAL s’est fait l’Algérienne des fonderies d’El Harrach (ALFEL) pour la fourniture de bouches à clé et tampons de regard en fonte ductile. Le deuxième accord en direction de l’Algerian Industriel équipement company (ALIECO) pour l’expertise, la maintenance préventive et curative ainsi que la réhabilitation des ponts roulants de SEAAL et la dernière convention a été contractée avec l’entreprise des pompes et vannes algériennes (POVAL) pour le diagnostic et la réhabilitation de groupes électropompe immergés, la fourniture de colonnes montantes de forages et la formation à la maintenance des groupes électropompes.                                                                     Pour le DG de la SEAAL, ces accords ont pour but de « développer » le tissu industriel algérien et son entreprise vise, selon lui, à « diminuer » le taux de produits importé, estimé aujourd’hui à 35%. « L’objectif de la firme à travers ces protocoles d’accord est de baisser les importations de la SEAAL », a indiqué à ce propos Jean-Marc Jahn qui reconnait que plusieurs fournisseurs de la SEAAL attendent encore d’être payés pour l’exercice de 2016. « La situation économique difficile que traverse l’Algérie a fait que des retards de payement soient constatés », a-t-il ajouté en révélant que sur les 4000 factures non payées, 60% ont été réglées et il reste désormais que 40% équivalents à près de 20 milliards de DA dont le règlement est programmé cette année. « Nous avons pu assainir 60% des factures non payées durant l’année passée. Le paiement a été effectué selon l’ancienneté des factures », a relevé le Directeur général de la société des eaux et de l’assainissement d’Alger.            Se montrant rassurant envers ses fournisseurs, le Directeur général de la Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger a assuré que la régularisation de leur situation est prévue d’ici peu, au mois de mai pour être plus précis, après la tenue d’une réunion avec eux. « Ils vont être payés jusqu’au dernier sous », a affirmé Jean-Marc Jahn. Ce problème de paiement, explique, Jean-Marc Jahn, est dû essentiellement au retard de versement des tranches de l’année de 2016. La SEAAL va en effet procéder au règlement des factures non payées dès le premier semestre de cette année. Son premier responsable assure que la situation va être complètement assainie en 2017 et explique que dès la réception de la première tranche de 2017, son entreprise procédera au paiement des 40% des factures restantes non-payées ».