Salon national des produits de la recherche scientifique Mohamed Mebarki : «Il faut faire confiance aux compétences scientifiques nationales»

0
837

La conjoncture économique actuelle «nécessite une coordination entre l’Université et l’entreprise économique et industrielle». D’où l’intérêt d’exploiter le produit de la recherche scientifique et l’intégrer dans développement de l’économie nationale. C’est du moins ce qu’estime le ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique par intérim, Mohamed Mebarki. Ces propos ont été tenus, à l’issue de l’ouverture du salon national des produits de la recherche scientifique. Ainsi pour Mebarki il est important de faire confiance aux compétences scientifiques nationales et de prendre conscience de l’importance de leur rôle dans «l’accompagnement des secteurs productifs». Une participation à même de «répondre aux pré- occupations des opérateurs dans différents domaines afin de réduire la facture d’importation», a indiqué encore le ministre. Sans se limiter à cela, le ministre relèvera une autre nécessité, celle d’établir des «relations durables entre les établissements de recherche et l’environnement économique et social». Cette alliance estime le ministre permettra le transfert des «recherches, les expériences et l’innovation technologique au secteur de la production». Elle lui permettra également de mettre l’Algérie «au diapason des pays développés». Tous ces efforts se doivent d’être pris en considération d’autant que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, accorde son «soutien constant pour la relance du secteur de la recherche scientifique et le développement technologique». Encore faut-il rappeler que l’Algérie s’est retrouvée confrontée à un phénomène qui n’est pas si singulier. Il s’agit en particulier de la pénurie des compétences due principalement à la «fuite des cerveaux». Par ailleurs, le ministre s’exprimera au sujet de l’organisation de ce salon laquelle dit-il, coïncide avec la commémoration de la Journée de l’Etudiant (19 Mai). Il saisira ainsi cette opportunité pour mettre en exergue les «sacrifices consentis par les étudiants lors de la glorieuse révolution pour le recouvrement de la souveraineté nationale». Notons que plusieurs produits scientifiques ont été présentés lors de cette importante manifestation. Il s’agit des derniers produits et inventions scientifiques comme «la première puce électronique, le premier satellite, le premier drone, ainsi que la découverte du chercheur Saïd Bouhellal, faite sous formes de nouvelles technologies dans le domaine de la préservation de l’environnement et de la lutte contre la pollution plastique». A titre de rappel, cette manifestation a été organisée par le ministère de l’Enseignement supé- rieur et de la Recherche scientifique sous le haut parrainage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Outre, la présentation des nouvelles inventions elle avait pour objectif de permettre aux participants, dans leur majorité de chercheurs, d’échanger leurs expériences et de connaissances avec les étudiants.