Santé: Benbouzid : «Le vaccin russe est le plus avancé mais ne sera pas commercialisé avant octobre»

0
65

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé que le secteur de la Santé compte 19 000 lits, et que seulement 36% sont utilisés, ce qui met les hôpitaux dans une situation confortable, rapportait, hier, la Radio nationale.

Lors de son passage à la radio Chaîne I, le ministre a rappelé les sacrifices consentis par le personnel médical, qui a enregistré 70 décès du Covid-19 et environ 4000 travailleurs ont été infectés par le virus. Le ministre a par ailleurs souligné la stabilité de la situation sanitaire dans le pays, précisant que les hôpitaux de tout le pays se trouvent désormais dans une situation confortable et ne subissent plus de fortes pressions, enregistrant dans le même temps une légère baisse du nombre des contaminations. Concernant les récentes agressions contre le corps médical, M. Benbouzid a déclaré que «ce phénomène n’existe plus et que les lois qui ont été promulguées à cet égard ont porté leurs fruits», selon le même média. M. Benbouzid a par ailleurs souligné la sensibilisation des citoyens au respect des mesures préventives telles que le port du masque et la distanciation sociale. A ce propos, le ministre considère ces comportements comme un indicateur positif pour limiter la propagation du coronavirus, en mettant en garde contre toute forme de relâchement et d’imprudence. Interrogé sur le vaccin, le ministre a expliqué qu’il sera à la disposition du peuple algérien dès sa commercialisation, tout en tenant compte de son efficacité. Le ministre estime, dans ce sens, que le vaccin russe est le plus avancé jusqu’à présent, mais que sa commercialisation ne se fera pas avant octobre prochain au plus tard, selon la même source.

Le secteur paie un lourd tribut et compte 69 décès et plus de 4000 cas de contamination parmi les effectifs Le secteur de la santé en Algérie a enregistré 69 décès parmi ses effectifs et 4025 cas de contamination parmi les corps médical et paramédical depuis le début de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), selon un dernier bilan publié, hier, par le ministère de la Santé. Le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus, le Dr Djamel Fourar a déclaré à l’APS que «le secteur a perdu 69 travailleurs et 4025 autres ont été contaminés depuis le début de la pandémie en Algérie», déplorant «cette situation qui est en premier lieu le résultat du comportement irresponsable de certains citoyens qui ne respectent pas les règles de prévention». Il a ajouté, dans ce sens, que la dernière victime de cette pandémie dans le secteur était le professeur Amiour, chef du service gynécologie-obstétrique et président du conseil médical à l’Etablissement public hospitalier de Zéralda (Alger-Ouest). A cet effet, le Dr Fourar a appelé l’ensemble des citoyens à se conformer aux règles de prévention, en prévision de l’ouverture graduelle des mosquées, des plages et espaces de loisirs et de la forte affluence attendue en raison de la chaleur, et ce, afin d’éviter le risque de contamination. Il a, d’autre part, imputé à certains citoyens la responsabilité de la propagation de la pandémie, en raison du non-respect des gestes barrières, notamment le port du masque de protection en dépit des efforts consentis par les autorités publiques pour endiguer la pandémie. Il s’est, par ailleurs, félicité de l’amélioration de la situation épidémiologique ces derniers jours, avec un léger recul des cas de contamination et de décès, et des malades en réanimation.

Yasmine D.