Santé: Instructions fermes du ministre  pour l’amélioration des services  des urgences médicales et la prise en charge des malades

0
435

 Le ministre de la Santé, de la Population et de  la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui a donné des instructions fermes aux cadres du secteur en vue d’améliorer les services des urgences  médicales et la prise en charge des malades.

  Présidant une rencontre regroupant les cadres de l’administration  centrale, les directeurs généraux des centres hospitaliers universitaires  (CHU), les directeurs des établissements publics hospitaliers (EPS), les  directeurs des établissements hospitaliers spécialisés (EHS) et les  directeurs des établissements publics de la santé de proximité (EPSP) de la  wilaya d’Alger, le ministre a mis l’accent sur « la nécessité d’assurer le  bon déroulement des services des urgences et le traitement des  dysfonctionnements concernant la réception, l’orientation et l’hygiène  hospitalières ». A cette occasion, il a appelé à « prendre les mesures nécessaires pour  faciliter la prise en charge des cas des urgences à travers la mise en  place et la maintenance des équipements et des matériels chirurgicaux et  l’amélioration des prestations sanitaires dans cette wilaya, notamment la  préparation du mois de Ramadhan ainsi que la prévention des maladies  inhérentes à la saison estivale 2019 ».   Par ailleurs, M. Miraoui a souligné l’importance « de doter les  différents services d’appareils d’hémodialyse en vue de garantir l’offre,  sachant que les urgences médicales constituent « l’image du secteur de la  santé et le portail qui fixe les cadres généraux de gestion des autres  services médicaux ». En prévision du mois de ramadhan et de la saison estivale, le ministre a  demandé aux responsables de la santé de « réunir toutes les conditions  matérielles et humaines nécessaires et d’organiser des campagnes de  sensibilisation, en se référant aux normes de prévention des maladies  transmissibles qui se propagent notamment durant la période estivale ». Concernant la prise en charge de la femme enceinte, M. Miraoui qui a  insisté sur « l’importance de la prise en charge de cette catégorie de la  société qui doit avoir un suivi dans les hôpitaux publics ou privés depuis  le début de la grossesse », prévoit « la baisse de la moyenne de mortalité  chez les mères, en adaptation avec les moyens accordés et définis dans le  cadre du guide de prise en charge de la femme enceinte. Il a également  appelé à conjuguer les efforts de tous les acteurs dans le domaine de façon  à assurer une bonne prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant ». Evoquant la médecine de proximité, le ministre a mis l’accent sur « le rôle  efficient des institutions publiques de la santé de proximité dans les  volets de la prévention et des soins. Le premier consiste à sensibiliser  aux risques des maladies et voies de prévention, à travers les campagnes de  sensibilisation, alors que le deuxième consiste à accorder les soins et à  assurer les prestations sanitaires aux citoyens ». Le ministre a donné des instructions aux gérants pour « assurer une  participation du mouvement associatif dans les activités de l’information  et de la sensibilisation destinée aux citoyens et renforcer le dialogue  social global avec les différents syndicats », soulignant sa détermination à  organiser des rencontres périodiques qui regroupent toutes les  wilayas.

Yasmine Derbal