Secteur industriel public / Hausse des prix à la production

0
145

Les prix à la production du secteur industriel public hors hydrocarbures ont augmenté de  1,8 % au 1er trimestre 2018, par rapport à la même période de 2017.

Selon un bilan de l’Office national des statistiques, cette hausse a été  par les hausses modérées détenues notamment par les secteurs des Industries, Agroalimentaires, et les ISMMEE. La plus forte évolution a été enregistrée par dans les Industries Agroalimentaires, qui ont affiché une hausse de 3,8% qui sera suivie par celle détenue par les Industries des Cuirs et chaussures avec 3,3%, induite par l’évolution de plus de 8% des prix des biens intermédiaires en cuir. Viendra ensuite les Industries Sidérurgiques, Métalliques, Mécaniques et Electriques (ISMMEE),  avec une hausse de 0,9% et les Industries Textiles, avec 0,8%. De même pour les Industries des Bois, Liège et Papier, qui ont enregistrée une faible hausse de 0,6% qui a été induite principalement par l’évolution des prix de la fabrication et transformation du papier (+2,1%). Bien que modérée, une augmentation des prix de 0,2% a été enregistrée par les Industries Chimiques, alors que ceux des Matériaux de construction, céramique et verre se sont caractérisés par une stagnation. En revanche, les Mines et carrières ont accusé une baisse des prix à la production de 5,2% au 1er trimestre 2018 par rapport au 4ème trimestre 2017.   Cette tendance est due à la baisse des prix de l’extraction du minerai de phosphates (-8%), alors que les autres activités de ce secteur ont observé des variations positives de leur prix. Quant au secteur de l’Energie (électricité, gaz…), les prix à la production ont été marqués par une stagnation au premier trimestre 2018 par rapport au dernier trimestre 2017, et ce, après une baisse de 2,3% enregistrée au 4ème trimestre 2017 comparativement au 3ème trimestre 2017.  Malgré la hausse des prix sortie usine, des produits que l’on vient de citer,  la production industrielle a durant le premier trimestre 2018, baissé de 3,6%. Un autre bilan de l’Office national des statistiques (ONS), a relevé que deux activités industrielles ont influé sur la production malgré les hausses enregistrées par le l’activité de raffinage de pétrole et le secteur de l’Energie. Ainsi, le secteur connu une baisse de plus de 1 % au 1er trimestre 2018   et la production des activités Sidérurgiques, Métalliques, Mécaniques, Electriques et Electroniques a baissé de 15,4%. Contrairement, l’industrie agroalimentaire avait vu sa production augmenter de  2,7% en raison notamment de la hausse de la fabrication des produits alimentaires pour animaux avec 17,8%.

A.D/Ag