Sellal à Bamako : « Les résultats de la grande commission mixte ouvrent la voie à un partenariat qualitatif »

0
949

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué que les travaux de la 12ème session de la grande commission mixte de coopération algéro-malienne, qui s’est tenue jeudi et vendredi derniers à Bamako, ont été « fructueux » et ouvrent la voie à un « partenariat qualitatif ».  M. Sellal a souligné l’importance de cette session qui a abouti à des « résultats considérables » dont la signature de 13 accords de coopération dans différents secteurs.  Il a, par la même occasion, réaffirmé « la solidarité de l’Algérie et son soutien à son voisin malien », précisant que les accords signés « vont donner une dynamique qualitative et un nouveau départ aux relations économiques », saluant, au passage, l’implication des hommes d’affaires dans cette session par leur participation au forum économique organisé en marge des travaux de cette commission. Abordant l’aspect politique, le Premier ministre a souligné « la convergence de vues » entre les deux parties sur plusieurs questions d’intérêt commun.

« Nous partageons les mêmes analyses, les mêmes visions et orientations », a-t-il souligné, ajoutant que l’Algérie demeure « mobilisée » aux cotés du Mali pour la résolution de la crise à travers « une solution politique inclusive et le respect de l’unité nationale dans ce pays ». Au sujet de la mise en œuvre des recommandations issues de la cette 12ème session de la grande commission mixte, M. Sellal a expliqué que des mécanismes « existent déjà », citant notamment le comité bilatéral frontalier algéro-malien, le comité d’état-major opérationnel conjoint (CEMOC) et les rencontres périodiques

à tous les niveaux. De son coté, le Premier ministre malien, Modibo Keita, a exprimé sa « satisfaction » de voir le partenariat entre les deux pays « dépasser le cadre des gouvernements pour atteindre les opérateurs économiques », qualifiant cette 12ème grande commission mixte d' »historique » pour l’Algérie et le Mali. Les deux pays ont signé treize accords de coopération englobant de nombreux domaines comme l’énergie, le commerce extérieur, la solidarité, l’emploi, la recherche géologique et minière, les ressources en eau, la santé et la protection des végétaux.

Par la même occasion, un boulevard au centre ville de Bamako a été baptisé vendredi au nom du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en reconnaissance à son rôle de personnalité marquante dans le processus de paix et de réconciliation au Mali. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et son homologue malien, Modibo Keïta. Les autorités de la ville de Bamako ont indiqué que cette initiative se veut « un témoignage de reconnaissance du peuple malien au président Abdelaziz Bouteflika » pour tous les efforts qu’il a consentis en faveur du retour de la paix et de la stabilité au Mali.