Selon l’expert des hydrocarbures, Mourad Preur: L’instabilité des responsables affecte négativement le secteur pétrolier

0
295

Le professeur et expert dans le domaine des hydrocarbures, Mourad Preur, pense que l’instabilité de Sonatrach ne se trouve dans aucune compagnie pétrolière multinationale ou publique dans le monde, tout en soulignant que le ministère de l’Énergie, qui possède le champ minier et gère la compagnie pétrolière nationale, doit également avoir la stabilité nécessaire.

Répondant à une question concernant le passage de 8 ministres au ministère de l’Énergie au cours de la dernière décennie, et de 10 directeurs généraux de Sonatrach au cours de la même période, le professeur Mourad Preur a déclaré à la presse : «Les grandes entreprises, comme British Petroleum, annoncent le nom de leur prochain responsable 6 mois avant la fin des fonctions de l’actuel, tandis que la française Total, par exemple, son premier fonctionnaire, Christophe de Margerie, est mort dans un crash d’avion en Russie, cependant, il y a eu trois gestionnaires potentiels prêts à assumer le poste de président-directeur général.». Et de poursuivre : «Même les entreprises pétrolières multinationales en Algérie, leurs PDG restent en fonction pendant de longues périodes, pouvant aller jusqu’à 10 ans ou plus, mais le champ de comparaison le plus approprié, selon lui, est celui des entreprises internationales qui suivent les règles de l’industrie pétrolière.» Mourad Preur a ajouté : «Nous ne pouvons trouver l’exemple algérien de cette instabilité ni dans les multinationales ni dans les compagnies pétrolières nationales publiques, et cela n’est pas normal.» «Les bons directeurs généraux doivent gérer une entreprise pétrolière le plus longtemps possible pour pouvoir développer des projets, des stratégies, etc.» Entre autres, cet expert explique que les compagnies pétrolières nationales oivent appartenir exclusivement à l’Etat, et là l’Etat jouera un double rôle. «Elle est propriétaire du champ minier (souterrain), et en même temps elle est propriétaire de l’entreprise, c’est pour cela que le gouvernement doit être strict en tant que propriétaire du champ minier afin de s’assurer que les réservoirs sont exploités convenablement. En revanche, l’Etat doit-être un bon propriétaire de la compagnie pétrolière nationale (Sonatrach).» L’ancien PDG de  Sonatrach dira : «Le bon propriétaire de l’entreprise signifie que l’Etat s’ingère dans le conseil d’administration et nomme le président-directeur général et les membres du conseil, mais en retour, elle leur accorde les bonnes conditions de travail pour un rendement meilleur, la nomination du responsable doit se faire sous les critères d’efficacité et de compétence.» Selon Mourad Preur, la supervision se fera par le biais de réunions du conseil d’administration, afin de pouvoir examiner le bilan de manière objective en fonction des résultats obtenus. Pour l’autre aspect lié à la relation de l’entreprise nationale avec les étrangers, Mourad Preur a souligné que cette instabilité nuit à l’image du pays auprès des entreprises internationales, à titre d’exemple ils s’entretiennent aujourd’hui avec un responsable, et le lendemain ils ne trouvent pas le même fonctionnaire. Cela  pousse généralement les entreprises étrangères à s’abstenir de travailler avec la partie algérienne.

  1. W. Benchabane