Selon un bilan de l’ONLDT, plus de 19 tonnes de résine de cannabis saisies en quatre mois à l’échelle nationale

0
891

Sur la base des bilans  des services de lutte contre les stupéfiants, tous corps confondus, gendarmerie, police et  douanes, plus de 19 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant les quatre premiers mois de l`année 2017, dont  84,89% dans l`ouest du pays, selon un bilan de l`Office national de lutte  contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

La quantité de résine de cannabis saisie durant les quatre premiers de l`année en cours a enregistré une baisse de 50,50% par rapport à la même  période de l`année 2016, en raison surtout du renforcement du dispositif  sécuritaire aux niveaux des frontières, selon une source proche de l`Office  qui relève que malgré cette baisse les quantités saisies restent « encore  élevées ». Selon le rapport, 11,93% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région Sud du pays, 2,12% dans la région Est et 1,06% dans le Centre du  pays. S’agissant des drogues dures, la quantité d`héroïne saisie a augmenté,  passant de 149,040 grammes durant les quatre premiers mois de l’année 2016  à 193,353 grammes à la même période de 2017, soit une hausse de 29,73%,  selon le même bilan. En revanche, la quantité de cocaïne saisie a fortement baissé (92,84%)  passant de 42.987,17 grammes à 3.079,13 grammes durant la même période de  référence. Quant aux psychotropes, le bilan relève également une « diminution » des  quantités saisies, passant de 518.158 à 467.324 comprimés durant cette même  période, soit une baisse de 9,81%, soulignant que 37,67% ont été saisis à  l’Ouest du pays.

Plus de 13.000 individus impliqués 

Selon les investigations menées par les services concernés, 13.061  individus ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue (+0,04%),  dont 60 étrangers, selon le même bilan qui fait état de 245 personnes en  fuite. Les données de l`ONLDT révèlent également que parmi les personnes  impliquées, 2.712 sont des trafiquants alors que 7.018 sont des usagers de  résine de cannabis et 1.600 sont des trafiquants de substances psychotropes  et 1.619 en sont des usagers.  S’agissant du trafic des drogues dures, il concerne 44 trafiquants et 16 usagers de cocaïne et 29 trafiquants  et 15 usagers d’héroïne. Durant les quatre premiers mois de l’année en cours, 10.489 affaires ont  été traitées liées à la drogue contre 10.015 affaires à la même période de  l’année 2016, soit une augmentation de 4,73%. Sur le total des 10.489 affaires traitées, 2.657 sont liées au trafic  illicite de drogue, 7.823 autres affaires relatives à la détention et à  l`usage de drogue, et 9 affaires liées à la culture de cannabis, conclut la  même source.