Semaine culturelle d’Irdjen à Tizi Ouzou: L’histoire de la radio en débat

0
779

L’histoire de la radio algérienne en général et la radio d’expression kabyle en particulier à travers les femmes et les hommes qui ont marqué son lancement pendant la guerre de libération nationale est au centre des débats depuis samedi, au niveau de la commune d’Irdjen dans la daïra de Larbaâ Nath Iraten (Tizi Ouzou).

L’association culturelle Tura d’Irdjen a choisi à l’occasion de la troisième édition de la semaine culturelle Irdjen fête la culture et l’histoire qui s’étalera du 19 au 23 août en cours au niveau de la bibliothèque municipale, de rendre hommage aux pionniers de la radio nationale qui ont défendu par leurs voix la cause nationale algérienne et ont contribué à l’épanouissement de l’activité culturelle et artistique, a-t-on appris des organisateurs. Coïncidant avec la journée nationale du moudjahid et le 61ème anniversaire du congrès de la Soummam, la manifestation répond à un devoir de mémoire et de reconnaissance à tous ceux qui se sont sacrifiés pour l’indépendance de l’Algérie et les animateurs du congrès de la Soummam, notamment Abane Ramdane, l’enfant de Larbaâ Nath Iraten qui était l’architecte de cette rencontre historique qui a donné un autre tournant à la guerre de libération nationale, ont indiqué les organisateurs à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la semaine culturelle.

L’édition de cette année, a-t-on affirmé, sera centrée sur l’évocation des anciennes voix de la radio, notamment celles d’expression kabyle qui ont défié non seulement l’ordre colonial mais également l’ordre social établi, qui interdisait aux femmes notamment, tout travail à l’extérieur de la cellule familiale. Une aubaine de revisiter des voix talentueuses d’animateurs et d’animatrices, d’artistes et de réalisateurs qui ont fait le bonheur de la radio algérienne et ont marqué par leur passage des milliers d’auditeurs parmi les anciennes générations n’ayant que ce moyen de communication pour se détendre et se mettre en contact avec le reste du monde, a-t-on rappelé. Le programme concocté par l’association Tura en collaboration avec d’autres partenaires du mouvement associatif et la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou permettra également de rapprocher le travail radiophonique du grand public à travers des émissions qui animées en direct à partir d’Irdjen et les expositions placées sous le thème regard sur l’histoire de la radio kabyle qui retraceront le parcours de la radio nationale , ainsi que des témoignages audio et vidéos des animateurs radiophoniques, a-t-on expliqué. La semaine culturelle comportera également des conférences sur la radio d’expression kabyle en tant que pépinière culturelle et artistique, la protection et la sauvegarde du patrimoine artisanal, la Tajmaât ou le conseil villageois en Kabylie, en plus de projections de films et des ateliers de formation ouverts au profit des jeunes de la région, a-t-on encore fait savoir.