Sidi Said, SG de l’UGTA :  « Je n’ai pas démissionné »

0
353

L’UTGA fixera la date de la tenue de son 13e congrès, pour élire une nouvelle direction, dimanche 21 avril, son secrétaire général Abdelmadjid Sidi Said.

« La commission nationale de préparation du congrès se réunira dimanche prochain pour fixer la date du congrès pour élire une nouvelle direction », a indiqué le patron de la centrale syndicale, en rappelant qu’il ne sera candidat pour un nouveau mandat. La réunion de cette commission était prévue le 27 avril prochain, mais nous avons avancé sa date à dimanche 21 avril, parce que nous avons bien avancé dans les préparatifs », précise Sidi Said, qui nie avoir démissionné de l’UGTA. « Je n’ai pas démissionné. En janvier dernier, j’ai annoncé que j’allais me retirer, donc bien avant le début du Hirak. Je vais transmettre le pouvoir à une nouvelle direction lors du prochain congrès, qui devait se tenir en janvier 2020, et dont nous avons décidé d’avancer la date », explique-t-il. Sidi Said affirme qu’en organisant ce congrès, c’est « une participation de sa part » au changement réclamé par le peuple depuis le 22 février dernier. C’est aussi une participation à la stabilité du pays. « Je n’organise pas ce congrès par contrainte, je ne suis pas candidat, c’est ma propre volonté que j’ai déjà exprimée en janvier dernier », insiste Sidi Said, contesté par de nombreux syndicalistes qui réclament son départ.Pour le patron de l’UGTA, qui a soutenu le 5e mandat pour Bouteflika, l’Algérie a besoin de stabilité. « Nous avons besoin de stabilité pour avancer. C’est un devoir et une responsabilité morale de mettre nos divergences de côté pour trouver une solution », soutient-il.

Houda. H