Sinistre : 498 personnes mortes dans des incendies entre 2014 et 2018

0
231

 

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune a indiqué que 498 personnes avaient trouvé la mort dans des incendies entre  2014 et 2018.

Répondant aux interventions des membres du Conseil de la nation lors d’une plénière consacrée à l’examen du projet de loi relatif aux règles générales  de prévention des risques d’incendie et de panique, présidée par Salah Goudjil, président du Conseil par intérim, le ministre a fait savoir que « les services de la Protection civile ont enregistré le décès de 498  personnes dans des incendies », ajoutant que les mêmes services avaient recensé, durant la même période, plus de 15840 interventions concernant les incendies, dont 9486 interventions au niveau des habitations et 6334 autres  au niveau des établissements recevant du public. M. Dahmoune a indiqué, dans ce sens, que les unités de la Protection civile ont enregistré, durant les quatre derniers mois, 1507 interventions concernant les incendies dont 1286 interventions au niveau des habitations  et 211 au niveau des établissements recevant du public. Il a annoncé, à cette occasion, le renforcement des unités de Protection civile par des nouvelles colonnes mobiles, portant, ainsi, leur nombre à 48 d’ici la fin de l’année en cours, relevant que cette démarche avait pour  but de garantir une couverture totale de l’ensemble des wilayas du pays par ce dispositif essentiel au travail de ces unités qui disposent actuellement de 37 colonnes mobiles. Le ministre a rappelé, dans ce sens, que la situation financière du pays ne permettait pas d’acquérir des avions au profit des unités de la  Protection civile. M. Dahmoune a mis l’accent, par ailleurs, sur l’impérative conjugaison des efforts afin d’éviter toutes les formes d’incendies notamment les feux des forêts, notamment à la lumière « des dépassements émanant de certains citoyens qui incendient des espaces forestiers pour obtenir du charbon, essentiellement avec l’approche de l’Aid El Adha ». Soulignant l’importance de la formation pour concrétiser cette loi sur le  terrain, le ministre a précisé que ses services s’attèleront à l’organisation de sessions de formation au profit des éléments de la Protection civile, en coordination avec les ministères de la Justice et de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique dans l’objectif d’inclure des modules sur la sécurité des incendies ainsi que des nouvelles spécialités relatives à la lutte contre les risques d’incendies et de panique. A noter que la séance plénière s’est déroulée en présence du ministre des  Relations avec le Parlement, Fethi Khouil.

Houda H