Situation de l’enfance : Le 1er rapport élaboré dans les prochaines semaines», fait savoir Cherfi

0
197

La présidente de l’Organe national de la protection et de la promotion de l’enfance (ONPPE), Meriem Cherfi, a fait savoir, hier, que le rapport sur la situation de l’enfance en Algérie sera élaboré dans les prochaines semaines.

Lors d’une visite au siège d’Algérie Presse Service (APS), Cherfi a indiqué que l’ONPPE se penchera durant les toutes prochaines semaines, sur l’élaboration du 1er rapport sur la situation de l’enfance en Algérie, suivant les lois et conventions en rapport avec les droits de l’enfant», soulignant que ce document, qui englobera l’ensemble des activités de l’Organe, prévoit nombre de recommandations relatives à la protection des droits de l’enfant. Le document vise, en outre, à permettre aux différents intervenants et acteurs de la protection de l’enfance de prendre connaissance des développements juridiques en la matière, a-t-elle ajouté. Evoquant la dernière publication de l’ONPPE, à savoir les textes fondamentaux relatifs à la protection des droits de l’Enfant, sur la bases desquels a été actualisée la nomenclature de décembre 2018 relativement à certains textes nationaux et internationaux en matière de protection des droits de l’enfant, elle a précisé que cette publication avait été traduite en tamazight en collaboration avec le Haut commissariat à l’amazighité (HCA). Pour ce qui est du numéro vert 1111, mis en place par l’ONPPE pour le signalement de toute atteinte aux droits de l’enfant, la déléguée à la protection de l’enfance a fait état de quelque 5000 appels quotidiens portant essentiellement sur des demandes d’assistance ou d’orientation, ajoutant que 15 à 20 sont des cas «sérieux» d’enfants en danger. Le grand intérêt des citoyens pour ce mécanisme de signalement nous encourage à œuvrer davantage, en coordination avec plusieurs secteurs et associations, à la promotion et la protection des droits de l’enfant algérien et l’intervention «immédiate» pour la prise en charge des cas signalés, a-t-elle souligné rappelant que «l’intérêt suprême de l’enfant est une responsabilité qui incombe à tous à la lumière des moyens et des mécanismes juridiques mis en place par l’Etat». Concernant le plan d’action de l’ONPPE, Cherfi a déclaré qu’il s’agit essentiellement du suivi sur le terrain de la situation de l’enfance, de la sensibilisation à travers l’élargissement du travail de proximité et de la coordination en fonction de mécanismes bien définis avec le réseau des associations de la société civile et des différents secteurs. Elle a estimé, dans ce sens, que «la législation algérienne en matière de protection de l’enfant est un modèle et que «l’Algérie a réalisé d’importants acquis en la matière». Par ailleurs, Cherfi a indiqué que sa visite au siège de l’APS s’inscrivait dans le cadre de «la vulgarisation des activités de l’ONPPE et la contribution à la promotion de la culture de protection de l’enfance».

À cette occasion, le directeur général,  Beldi Fakher Eddine a fait part de la disponibilité de l’Agence à accompagner l’ONPPE dans la vulgarisation de ses activités, soulignant que les deux parties ont convenu d’un plan d’action commun pour sensibiliser le secteur de la presse à l’importance de la prévention et de la protection de l’enfance.

Yasmina D.