Situation financière de la CNR: Un débat national pour trouver les solutions idoines à cette problématique

0
109

 

L’avenir de la caisse nationale des retraités n’est guère reluisant. Malgré l’effort consenti par les pouvoirs publics   qui se décline , en partie, par la consécration de 500 milliards de dinars du budget de l‘Etat au titre de la loi des finances de 2018 pour couvrir les pensions et les retraites,   la CNR se trouve dans une situation de critique avec un déficit avoisinant les 600 milliards de DA. Avec la crise financière actuelle que secoue le pays, l’alimentation de cette caisse   est loin d’être une sinécure.

C’est la raison pour laquelle, le ministère du travail de l’emploi et de la sécurité sociale décide de lancer un débat nationale pour trouver les solutions idoines à cette problématique qui commence à peser lourd. Tout en rassurant que l’Etat déploiera tous les moyens nécessaires   pour assurer la pérennité de la CNR, le ministre Tidjani Hassan Haddam a souligné qu’il s’agira « d’un débat général et sociétale sans exclusion pour trouver les meilleures solutions à cette problématique de financement ». Lors de son allocution prononcée au cours de la rencontre nationale des directeurs de wilayas de la Caisse Nationale de Retraite (CNR), organisée au siège de cette dernière, sous le thème : « Le renouveau managérial de la CNR », le Pr Tidjani Hassan Haddam a fait savoir que l’implication de tous est plus que recommandé. «  Pour faire face à cette situation inquiétante que vit la Caisse il est important que tous les partenaires sociaux, économiques et les citoyens au coté des institutions de l’Etat fédèrent leur efforts », a-t-il déclaré soulignant que cette question interpelle tout un chacun d’autant qu’elle concerne tout le monde. Il a informé qu’au niveau du ministère un chantier de réflexion a été lancé il y a quelque temps pour aboutir à des propositions et solutions lesquelles sont actuellement en phase d’évaluation et d’enrichissement par des techniciens et experts en la matière. « L’objectif étant de mettre la CNR hors du danger », a-t-il expliqué avant d’ajouter que toute solution possible fera l’objet de débat et de concertation avec tous les partenaires. A la question de savoir si retour à la retraite sans condition d’âge est envisageable, la revendication phare des syndicats autonomes, le ministre a souligné qu’« il reste ouvert à toute proposition ». Ceci dit, le ministre ne l’a pas écarté. Il est impératif de son point de vue de « diagnostiquer » d’abord le cas de la CNR et d’introduire les réformes qui s’imposent notamment dans le domaine de la gestion pour « préserver les acquis déjà réalisés au profit des retraités ». Il expliquera que le déficit de la caisse est lié à des facteurs objectifs et d’autres structurels.   La croissance minime des cotisations surtout durant la période 2015-2018 et la baisse drastique de la couverture des dépenses de 81 à 53 % durant la période de 2014/2018 constituent une des causes qui ont fragilisé la Caisse. A cela d’ajoutera l’augmentation constante des dépenses avec une moyenne de croissance annuelle de 12% enregistrée entre la période 2010/ 2018. Il a fait observer que cette courbe ascendante s’explique par la revalorisation annuelle des avantages de retraite qui ont engendré une augmentation de la moyenne des pensions à hauteur de 80% d’un coté. Et de l’autre la revalorisation des salaires durant la période 2012/2013 avec effet rétroactif à partir de 2008 et, également, eu égard à l’important nombre de personnes parties en retraite avant l’âge réglementaire. Le ministre a souligné également les gestionnaires de la CNR devront se remettre en cause. Des instructions ont été donné pour assainir la situation de la ressources humaines et de veillez à la rationalisation des dépenses et la bonne gouvernance Mai aussi de mettre en place de nouveaux mécanismes à même de renforcer la contrôle interne de la gestion administrative, financier et comptable. La digitalisation de la caisse s’avère également une priorité pour une meilleure adaptation à l’environnement changeant.

Tadherimt.O