Skikda: 12 chirurgiens de l’hôpital Abderrezak-Bouhara accusés d’orienter les parturientes vers les cliniques privées

0
435

Les faits remontent à une conférence de presse qui s’est tenue la semaine dernière, au cours de laquelle le directeur de la santé de la wilaya de Skikda, Mahieddine Taber, avait porté des accusations à l’encontre de 12 chirurgiens exerçant à l’hôpital Abderrezak-Bouhara, notamment le fait de refuser d’effectuer des césariennes à des femmes enceintes en les contraignant à se diriger vers les cliniques privées, prétextant que ce type d’interventions chirurgicales ne relevaient pas de leurs prérogatives.

Une commission ministérielle relevant du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, s’est rendue, en début de semaine, à Skikda pour enquêter sur les «accusations» portées par le directeur local du secteur à l’encontre des 12 chirurgiens ayant refusé de pratiquer des césariennes conformément aux directives de la tutelle, a annoncé la direction de la santé. Cette commission est chargée d’enquêter sur plusieurs dépassements, soumis par le directeur de la santé au ministère, pointant le peu d’activité des chirurgiens qui effectuent pas plus de trois opérations par mois par chirurgien ainsi que la mise en danger de la santé des femmes enceintes, et leur non-inscription sur le registre consacré aux parturientes, a indiqué la même source. La commission constituée de cadres du ministère de la Santé, diligentée sur place s’est immédiatement attelée à consulter les rapports et les registres de réception des femmes enceintes ainsi que le nombre de transferts vers les cliniques privées. Les membres de cette commission d’enquête devront également entendre les chirurgiens pour connaître les raisons de leur refus de prendre en charges les patientes, ainsi que le directeur de l’hôpital pour vérifier la véracité des rapports qu’il a établis et adressés au ministère, a précisé la même source, ajoutant que l’enquête de la commission pourrait s’étendre à certaines cliniques privées ayant accueilli les parturientes transférées.