SNTF: Signature d’une convention de financement de 58,52 milliards de dinars pour moderniser l’entreprise

0
210

La modernisation et le développement de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) est au cœur d’un accord signé entre cette dernière et la Banque nationale d’Algérie (BNA). Une convention de financement estimée à 58,52 milliards de dinars a été paraphée, ce jeudi, par le directeur géné- ral de la SNTF, Yacine Bendjaballah, et le PDG de la BNA, Achour Aboud, en présence du ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, et celui des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaâlane.

Ce crédit est assorti d’un taux d’intérêt bonifié de 1,5% et d’une durée de remboursement de 30 ans dont 10 ans de différé. Selon Bendjaballah, ce prêt permettra de financer la deuxième phase du programme de modernisation 2020-2025 de la SNTF. Il s’agira de financer l’acquisition de nouveaux trains, des pièces de rechange, la réparation et la remise en service des trains accidentés, la réhabilitation et la modernisation de 30 locomotives diesel électriques, l’entretien des nouvelles lignes réceptionnées et l’acquisition des équipements de signalisation (ERTMS), a-t-il expliqué. Pour sa part, le PDG de la BNA a indiqué que le montant de 58,52 milliards de dinars représentait le reliquat de l’enveloppe de financement accordée en 2011 par un Conseil interministériel d’un montant global de 120 milliards de dinars dont une première tranche de 61,48 milliards de dinars a été affectée pour la première phase 2015-2020 de ce programme. Sur ce point, le ministre des Travaux publics et des Transports a fait savoir que la première tranche du crédit octroyé à la SNTF a été consacrée à l’achat de 30 locomotives et de 380 wagons pour le transport du phosphate et à la réhabilitation de 202 wagons pour le transport des voyageurs et à l’acquisition de 17 trains.

Il est prévu l’acquisition de 17 trains de voyageurs bi-modes (diesel et électrique) du type Coradia en 2018 dont le contrat a été signé avec le constructeur français Alstom pour un montant global d’environ 200 millions d’euros. Concernant la réhabilitation, elle se fait avec l’assistance technique du groupe américain General Electric International (GEI) pour un délai de réalisation de 28 mois (à partir de 2015) pour un coût de 20,2 millions de dollars. Un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dinars en 2016 La SNTF a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dinars en 2016, pour le transport de 3,5 millions de tonnes de marchandises, tandis que dans le transport de voyageurs, son chiffre d’affaires a été de deux milliards de dinars en ayant transporté 38 millions de voyageurs. Pour 2017, l’entreprise projette le transport de 9,5 millions tonnes de marchandises (chiffre d’affaires de 4 milliards de dinars) et de 46 millions voyageurs (2,4 milliards de dinars), et vise un objectif de transporter entre 17 et 18 millions de tonnes de marchandises entre 2019 et 2020.