Somalie: Au moins 25 morts dans le double attentat à l’explosif à Mogadiscio 

0
2286

Au moins 25 personnes ont été tuées et 30  autres blessées dans l’explosion à intervalle rapproché de deux véhicules  piégés samedi près d’un hôtel du nord de la capitale somalienne Mogadiscio,  a indiqué la police dans un nouveau bilan.

Un précédant bilan faisait état de 14 morts et plusieurs blessés. Selon la police locale, 30 personnes, dont un ministre, ont été secourus  et les échanges de tirs se poursuivent entre les extrémistes et les forces  de sécurité. Les terroristes Shebab ont revendiqué l’attentat, affirmant que leurs  éléments se trouvaient à l’intérieur de l’hôtel. Des témoins, cités par des médias, ont confirmé que des coups de feu  avaient suivi les deux explosions. Mais la zone était bouclée par les  services de sécurité, et il n’était pas possible de déterminer si des  hommes armés avaient pénétré dans l’hôtel. Les terroristes du groupe shebab ont pour habitude de faire exploser des  véhicules piégés à l’entrée d’hôtels ou de bâtiments publics, avant de  lancer un commando à l’intérieur pour faire le maximum de victimes.(APS)

Fin du siège mené par les shebab dans un hôtel de Mogadiscio

Les forces de sécurité en Somalie ont mis  fin au siège mené par les terroristes shebab dans un hôtel du nord de  Mogadiscio, a indiqué hier  une source sécuritaire. « Cinq hommes armés ont pénétré dans l’hôtel. Deux d’entre eux ont été tués  et les trois autres capturés vivants. Les forces de sécurité continuent à  travailler pour retrouver des victimes, mais nous n’en avons pas le nombre  exact pour l’instant », a déclaré à la presse Abdiasiz Ali Ibrahim,  porte-parole du ministère de la Sécurité. La police somalienne a indiqué dans un nouveau bilan qu’au moins 25  personnes ont été tuées et 30 autres blessées dans l’explosion à intervalle  rapproché de deux véhicules piégés près de l’hôtel Nasa Hablod, fréquenté  par de nombreux hauts responsables politiques. « Les forces de sécurité ont secouru un certain nombre de personnes depuis  hier » (samedi), a précisé M. Ibrahim. Plusieurs responsables  gouvernementaux, dont des ministres, sont parmi les personnes secourues. Le président somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed, a condamné cette  attaque. « De telles atrocités ne nous dissuaderont jamais, ni ne nous  décourageront de combattre les terroristes », a-t-il déclaré dans un  communiqué. Cette attaque est survenue exactement deux semaines après l’attentat au  camion piégé mené le 14 octobre dans le centre de Mogadiscio, le plus  meurtrier de l’histoire de la Somalie, qui avait fait au moins 358 morts et  228 blessés. Cet attentat n’avait pas été revendiqué. Mais les autorités « n’ont aucun  doute » sur le fait que les shebab en étaient les auteurs.