Sonatrach: Signature de contrats pour 67 mds DA avec des entreprises locales

0
103

Des contrats d’un montant global de 67 milliards de dinars ont été signés, hier à Alger, par la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach, avec ses filiales ainsi que d’autres entreprises algériennes dans le cadre du développement de champs gaziers et pétroliers à l’ouest du pays.

Ainsi, lors de la cérémonie de signature, présidée par le Pdg de Sonatrach, Tewfik Hakkar, le groupe public a confié à six entreprises algériennes à savoir ENGCB, Saroi, ENGTP, ENAC, Kanaghaz et Cosider Canalisations, la construction des réseaux de collecte et des lignes d’expéditions du projet de développement des champs gaziers du Sud-Ouest et qui totalisent une longueur de plus de 700 km. «Vu l’importance de ce projet, nous l’avons divisé en plusieurs projets pour permettre un gain de temps. L’autre objectif est d’assurer un plan de charge au profit des filiales de Sonatrach et des entreprises algériennes, surtout après le contexte suscité par la crise sanitaire», a fait savoir M. Hakkar lors d’un point de presse en marge de cette cérémonie. Il a ainsi indiqué, qu’une fois réceptionné, ce projet permettra d’assurer un apport de production de gaz estimé à 11 millions m3/jour à l’horizon 2022. Dans le même contexte, Sonatrach a signé avec le groupement Sarpi/Safir un contrat relatif au développement des champs pétroliers Ouest de Touat- Phase 2. «Ce projet permettra d’alimenter la raffinerie d’Adrar à raison de 6000 barils/j de pétrole brut d’ici 2022», a expliqué le Pdg de Sonatrach. Un autre contrat a été signé avec Cosider Canalisations relatif à la mise en conformité des systèmes de détection/extinction et des réseaux anti-incendie des installations de transport de RTO «Zone d’Arzew». De plus, un contrat a été signé entre le groupe Sonatrach et l’entreprise ENAC, concernant la fourniture, l’installation et la mise en service de nouveaux systèmes de protection cathodique pour la nappe de canalisations (Hassi R’mel – Arzew) de la région transport ouest «RTO». «Ces projets entrent dans le cadre des orientations du président de la République afin de développer et de soutenir les entreprises nationales en leur accordant la priorité dans les projets», a-t-il souligné ajoutant qu’il s’agit également de réduire le transfert de devises vers l’étranger. Selon M. Hakkar, ces projets pourront générer près de 3000 postes d’emploi et soutiendront les capacités nationales de production de gaz. À noter que la conclusion de ces contrats intervient, selon les responsables du groupe national, dans le cadre de la volonté de Sonatrach visant promouvoir le contenu local dans le développement de ses activités.

Ali B.