Soudan:  la prochaine audience du procès de l’ex-président el-Béchir fixée  au 31 août 

0
119

 

 

Un tribunal soudanais a annoncé, samedi, que  la prochaine audience du procès de l’ex-président Omar el-Béchir se  tiendrait le 31 août prochain, alors que la défense a réclamé sa libération sous caution d’ici là, ont rapporté des médias locaux. 

  Cette annoncé intervient après la présentation, samedi, de l’ex-chef  d’Etat devant le tribunal pour la deuxième audience de son procès pour  corruption. 

« Ce sera la troisième audience et nous en sommes toujours à l’exposé des  arguments de l’accusation, au cours de laquelle les représentants du ministère public ont présenté trois témoins, qui sont membres de la  commission ayant découvert la somme d’argent citée dans le procès », a indiqué Me Ahmed Ibrahim al-Tahir, chef de l’équipe de défense de M.  Béchir. Me Tahir a fait savoir que deux témoins supplémentaires seraient cités par  le ministère public, avant que la défense n’entre en jeu.  

« Nous présenterons nos éléments démentant les arguments du ministère public », a assuré l’avocat, ajoutant avoir déposé une demande de libération  sous caution pour son client. L’ex-président Omar el-Béchir avait été destitué par l’armée le 11 avril dernier, alors que le pays était secoué par des manifestations populaires  depuis décembre 2018.    

Le parquet général l’accuse de « corruption » et de « possession illégale de  devises », après la découverte de l’équivalent d’environ 113 millions de dollars dans sa résidence.  

Le 19 août, un enquêteur avait accusé M. al-Bachir d’avoir reçu  d’importantes sommes d’argent en espèces, à hauteur de 90 millions de  dollars (80 millions d’euros). 

Le juge a entendu samedi trois témoins dans le cadre de cette affaire,  dont deux enquêteurs qui avaient perquisitionné sa résidence, où avaient  été trouvées de ces sommes d’argent. 

La deuxième audience du procès d’El-Béchir survient alors que le pays  s’est doté mercredi d’un Conseil souverain, composé de six civils et cinq  militaires, chargé de mener la transition dans le pays.