Souk Ahras 400 agriculteurs en formation en apiculture et production laitière

0
1087

Pas moins de 430 agriculteurs dans la wilaya de Souk Ahras ont bénéficié, depuis le début de l’année en cours, de sessions de formation en apiculture et production laitière, a indiqué la Direction des services agricoles (DSA).

S’inscrivant dans le cadre d’une convention signée entre la DSA et la Direction de la formation et de l’enseignement professionnel (DFEP), ces sessions de formation, organisées dans les centres de formation des communes de Merahna, de Heddada et d’Ouled Idriss ont axé sur la vulgarisation des techniques d’apiculture, l’irrigation d’appoint et la gestion du matériel agricole en plus des méthodes modernes d’élevage bovin dans le but d’augmenter la production laitière, ont précisé les mêmes services. Ces stages de formation étaient «une opportunité» pour faire connaître aux agriculteurs les méthodes du suivi de l’itinéraire d’un élevage sain des vaches, les techniques de plantation des légumes dont la tomate, la pomme de terre et le maïs, et ceux d’aviculture et de récolte des céréales. Ces sessions de formation qui ont été encadrées par des spécialistes des instituts et centres nationaux agricoles ont contribué à améliorer et à élever les niveaux et les capacités des agriculteurs dans ces domaines. Afin de donner plus de chance à la formation de la main-d’œuvre dans le domaine agricole, plusieurs spécialités agricoles à l’instar de la plantation des arbres, le contrôle d’emballage des dérivés laitiers et leur transformation, la production des légumes, l’apiculture et l’entretien des ruches, ont été introduites au centres de formation locaux, selon les services de la DSA. D’autres agriculteurs de la localité d’Ouled Idriss ont bénéficié de leur coté de formations liées à la culture du safran, visant à diversifier les activités agricoles génératrices de richesse et créatrices d’emploi, ajoute la même source. Dans la wilaya de Souk Ahras, des travaux sont en cours dans la commune de M’daourouch, pour le parachèvement des travaux d’un institut national spécialisé en agriculture et métiers d’environnement, d’une capacité d’accueil de 300 places avec un internat de 120 lits, qui proposera diverses formations dont l’élevage des animaux, la culture des plantes médicinales et les grandes cultures avec l’objectif, a-t-on souligné «d’accompagner la dynamique de développement du secteur agricole».
Mechaka A.