Sous l’impulsion des Présidents Bouteflika et XI Jinping / L’Algérie et la Chine réaffirment leur engagement pour des relations fortes et stratégiques

0
31

L’Algérie et la Chine ont convenu, hier à Pékin, d’établir un bilan des réalisations effectuées dans le cadre du plan quinquennal 2014-2018 et de projeter un nouveau plan quinquennal 2019-2023.

Cette volonté s’est dégagée lors des entretiens entre le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, avec son homologue chinois Wang Yi, dans le cadre de sa visite officielle en Chine. Les deux ministres sont également convenus de poursuivre la concertation entre les deux pays pour la concrétisation des projets en cours de maturation. Rappelant le Partenariat Stratégique Global algéro-chinois, décidé par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et son homologue, Chinois XI Jinping en 2014, les deux ministres se sont félicités de la qualité des liens qui unissent l’Algérie et la Chine et du niveau atteint dans la mise en œuvre des projets conjoints et du plan quinquennal 2014-2018. L’entretien a également permis aux deux ministres d’échanger les analyses et les points de vue des deux pays sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment les situations de crises et de conflits, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé ainsi que la réforme du Conseil de Sécurité et des institutions de Gouvernance internationale. Ils sont aussi convenus de maintenir et de renforcer la concertation entre les deux pays dans les fora internationaux. A cette occasion, le cadre juridique de la coopération algéro-chinoise s’est vu enrichi par la signature de trois accords portant respectivement sur les domaines des consultations politiques entre les deux pays, du tourisme et de l’exemption de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service des deux pays. Cette visite de M. Messahl à Pékin, qui intervient dans un contexte marqué par la célébration par les deux pays du soixantième anniversaire d’établissement des relations diplomatiques, a permis aux deux ministres de procéder à une évaluation de l’état de la coopération bilatérale et les perspectives de son développement. En cette occasion, M. Messahel a félicité son homologue chinois pour le succès de la 8ème Conférence ministérielle du Forum de la Coopération sino-arabe qu’a abrité la capitale chinoise. Dans un message qu’il avait adressé à son homologue chinois, Xi Jinping, à l’occasion du 59e anniversaire de l`établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a salué le développement qualitatif des relations de coopération entre l’Algérie et la Chine, depuis la mise en place d’un partenariat global, se félicitant des opportunités futures offertes aux deux pays pour œuvrer ensemble à la consolidation de ces relations. Cet anniversaire, lourd de sens, dira le chef de l’Etat, « est l’opportunité d’évoquer l’amitié et la solidarité caractérisant les relations liant nos deux pays à travers les décennies ». Il avait ajouté que l’Algérie et la Chine « ont toujours fait montre de solidarité et d’entraide en toute circonstance, rappelant qu’à la lumière des défis actuels marquant les relations internationales, « nous poursuivrons notre coopération, de manière à réaliser la stabilité et à promouvoir nos deux pays ». Le président de la République a également salué « le développement qualitatif des relations de coopération bilatérale, depuis l’établissement du partenariat stratégique global », estimant que « les différents projets économiques, déjà réalisés ou en cours, les louables initiatives des sociétés chinoises pour la relance de l’investissement en Algérie et le volume croissant des échanges commerciaux témoignent de la vitalité de notre coopération bilatérale ». M. Bouteflika s’est dit optimiste quant aux « opportunités offertes à nos deux pays pour œuvrer ensemble au renforcement des relations bilatérales notamment dans les domaines industriel, technologique, agricole et touristique ». Et de conclure : « Je tiens aussi à exprimer ma satisfaction des échanges culturels, devenus aujourd’hui parmi les principaux volets de la coopération bilatérale et à vous remercier des dons offerts par votre pays pour la réalisation des projets culturels en Algérie ». Récemment, le chef de l’Etat et son homologue chinois ont échangé les félicitations suite au lancement réussi du premier satellite algérien « Alcomsat-1 » depuis la Chine, estimant que ce succès est « le couronnement d’un travail sérieux de longue haleine » entre l’Algérie et la Chine dans le domaine des technologies spatiales. Le Président Bouteflika avait salué, par la même occasion, la qualité des relations bilatérales algéro-chinoises que les deux pays ont décidé en 2014 de promouvoir en partenariat stratégique global, estimant que cette réalisation était le couronnement d’un travail sérieux de longue haleine entre l’Algérie et la Chine dans le domaine des technologies spatiales. Le chef de l’Etat a exprimé sa profonde considération à la République populaire de Chine pour sa disponibilité à assurer le transfert de la technologie dans un domaine très développé qu’est celui des TIC. Pour sa part, le président chinois a félicité le Président Bouteflika pour le lancement réussi d' »Alcomsat-1″, saluant le rôle des techniciens algériens dans la réussite de ce projet.  Le Président chinois s’est félicité des relations d’amitié profondes qui lient l’Algérie et la Chine, estimant que l’Algérie est un « partenaire stratégique de premier rang ». Dans ce sens, il y a lieu de rappeler que les deux pays ont signé en 2014 un accord de partenariat stratégique global, le premier que la Chine a conclu avec un pays arabe et dans le cadre de ce partenariat, les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont signé la même année un plan quinquennal de développement des relations dans tous les domaines. Le rôle des relations algéro-chinoises est éminemment déterminant dans la politique étrangère des deux pays. Cette dimension est incrustée tant dans la lettre que dans l’esprit de la Déclaration de partenariat stratégique global par le biais duquel les deux chefs d’Etat ont tenu à signifier leur volonté commune de hisser les relations bilatérales à des niveaux quantitatif et qualitatif plus élevés. L’on se rappelle à ce titre que dans les moments les plus intenses, le peuple chinois a apporté au peuple algérien une aide importante et précieuse pour se libérer du joug du colonialisme et que le peuple algérien, représenté à l’époque par son ministre des Affaires étrangères, Abdelaziz Bouteflika, a déployé tous les efforts pour arracher en 1971 l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la résolution qui a permis à la Chine de retrouver la plénitude de ses droits dans le concert des nations et de reprendre son siège légitime aussi bien à l’AG de l’ONU qu’au Conseil de sécurité. Pour ce faire, d’importantes visites ont été effectuées de part et d’autre cette année, ce qui dénote la solidité des relations bilatérales avec un nouvel élan à la coopération bilatérale dans tous les domaines, alors que les flux d’échanges humains composés notamment d’hommes d’affaires, d’étudiants, d’hommes de la presse et de la culture sont quasi-quotidiens. En ce qui concerne les échanges, les entreprises chinoises sont nombreuses en Algérie et leur présence se verra encore plus renforcée, notamment en termes d’investissement, de même que pour les entreprises algériennes s’intéressant aux opportunités d’investissement et d’exportation que recèle le marché chinois. Par ailleurs, la Chine est depuis 2013 le premier partenaire économique de l’Algérie et les des pays œuvrent, jour après jour, au renforcement et à l’expansion de cette relation.

T.Benslimane