Succession de Madjer – Pas de Mondialiste, Belmadi pressenti…

0
60

Après avoir annoncé lundi qu’il va recruter un sélectionneur mondialiste sur le banc des Fennecs, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, s’apprêterait en réalité à nommer le local Djamel Belmadi.

Encore un rebondissement dans le feuilleton du futur sélectionneur de l’Algérie, et celui-ci est de taille. Alors que l’heureux élu doit être connu dans les prochains jours, sans doute sous 24h ou 48h, les supporters des Fennecs vont probablement devoir se faire à l’idée qu’il ne s’agira pas d’un entraîneur qui a participé au Mondial 2018, contrairement à ce qu’a affirmé le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheïreddine Zetchi, lundi. Visiblement, le dirigeant s’est un peu emballé et d’après  certaines sources dignes de foi , aucun Mondialiste ne viendra… Pris de court, le patron de la FAF a abattu sa dernière carte en contactant l’ancien international Djamel Belmadi. Après 8 années teintées de réussite au Qatar, le technicien de 42 ans est libre depuis son départ d’Al Duhail le mois dernier. Son nom avait circulé tout de suite après le limogeage de Rabah Madjer mais il ne s’agissait alors que d’une rumeur et Zetchi aurait attendu mardi pour amorcer les premiers contacts avec lui par téléphone. Un accord serait en vue et il est question d’une réunion entre les deux hommes programmée à Paris dans les prochaines heures. A priori, il ne s’agit que d’un plan C ou D pour la FAF. En fin de contrat avec l’Iran depuis ce mercredi, le Portugais Carlos Queiroz faisait office de favori mais visiblement cette piste n’a pas spécialement été approfondie d’après La Gazette du Fennec. En poste avec l’Australie au Mondial, le Néerlandais Bert Van Marwijk avait un profil qui correspondait aussi aux attentes de Zetchi mais il a débuté ses fonctions d’’entraîneur-adjoint du PSV Eindhoven mardi après avoir récemment démenti la piste algérienne. Gernot Rohr a quant à lui réaffirmé son attachement au Nigeria. Quant à Vahid Halilhodzic et Hervé Renard, cela fait un moment que la FAF s’est fait une raison… Une situation qui va très probablement profiter à Belmadi. Le jeune technicien va avoir l’occasion de confirmer son début de carrière prometteur.

Bessa N