Sud-Ouest: Saisie de plus de 5 tonnes de kif traité et 517 000 comprimés psychotropes en 2020

0
189

Pas moins de 511 tonnes de kif traité, 517 358 comprimés psychotropes et 320 grammes de cocaïne ont été saisis au cours de l’année 2020 dans le sud-ouest du pays par les brigades spécialisées des services de police judiciaire des sûretés des wilayas de Béchar, Adrar et Tindouf, indiquait un bilan des activités de l’Inspection régionale de police (IRP) à Béchar.

Les saisies ont été opérées au cours des 532 affaires criminelles liées à la détention et la commercialisation illégale de drogue menées par les brigades anti-drogue, ayant abouti à l’arrestation 784 individus, dont cinq femmes et cinq mineurs, a indiqué le responsable de l’IRP, le contrôleur de police Moussa Belabbes. Durant la même période, 210 affaires liées à la cybercriminalité ont été traitées, dont 191 affaires ont été diligentées avec succès, soit un taux de réussite de l’ordre de 90%, a expliqué l’inspecteur régional de police. En matière de crime de droit commun, sur les 3761 affaires, 3090, soit 82%, ont été résolues avec succès, a souligné le responsable, faisant état également d’une diminution des accidents de la route de l’ordre de 21%, à savoir 299 accidents, ayant fait 12 morts et 362 blessés.

Concernant la contribution des différents services de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) à la prévention et la lutte contre la pandémie de la Covid-19, 2529 campagnes de sensibilisation sur les risques de la propagation de cette pandémie ont été initiées dans le sud-ouest du pays, selon la même source. Un total de 5351 infractions liées au non-respect du port obligatoire du masque de protection, 11 615 autres infractions pour non-respect du confinement ainsi que la mise en fourrière de 2689 véhicules et 896 motocycles, ont été enregistrées durant l’année 2020, a-t-il fait savoir.

Le responsable a ajouté que 7203 infractions liées aux pratiques commerciales ont été recensées, dont 2745 infractions concernant le non-respect de la sécurité à l’intérieur des établissements commerciaux, 219 autres pour-non respect des normes d’hygiène et stérilisation. L’ensemble des services de police de la région sud-ouest du pays restent mobilisés pour la poursuite des campagnes de sensibilisation dans l’unique souci de protéger la santé des citoyens, a assuré l’inspecteur régional de police.