Suite aux dernières instructions du chef de l’Etat: Le gouvernement appelé à gagner la bataille du développement local

0
606
Photo conception L'Echo d'Algérie@

Les nouveaux défis qui se posent aux collectivités locales, à savoir la modernisation des structures communales, la consécration de la décentralisation et la libération des initiatives économiques et du développement local, semblent être désormais saisi à bras-le-corps par les pouvoirs publics en vue de booster le développement socio-économique et répondre ainsi aux attentes des populations.

Conformément aux nouvelles directives données par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui avait exhorté les élus locaux à prendre en charge les préoccupations des citoyens et à réaliser leurs aspirations, le gouvernement est appelé à gagner la bataille du développement local, laquelle consiste en la réalisation des objectifs liés au service public, le progrès et la prospérité des citoyens. A partir de là, la commune doit continuer d’accomplir des réalisations à la faveur du contenu du projet préliminaire relatif au code des collectivités locales qui garantira toutes les nouvelles valeurs constitutionnelles, notamment le renforcement du rôle des collectivités locales, l’approfondissement de la décentralisation, l’élargissement des prérogatives des assemblées élues, la promotion de la démocratie participative. Il s’agit, en outre, de consacrer les principes des bonnes pratiques en matière de gouvernance locale, d’activer le nouveau rôle économique de la commune et instituer un nouveau système de fiscalité locale. La lutte contre la bureaucratie au niveau des services communaux est un travail quotidien et constant, selon le ministre de l’Intérieur, relevant une amélioration notable, grâce aux mécanismes modernes basés sur les nouveaux supports informatiques outre les missions d’inspection et de contrôle effectuées sur l’ensemble des communes du territoire national. Lors de leurs visites sur le terrain, plusieurs membres du gouvernement ont affirmé que le gouvernement prend en charge tous les besoins des citoyens des régions du sud du pays, y compris le dossier de l’habitat, en application des instructions rigoureuses du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Ils ont également rappelé que le développement durable des wilayas du Sud du pays a toujours constitué une priorité des pouvoirs publics, soulignant que le gouvernement s’attèle à réduire les disparités entre les différentes régions du pays, appelant les walis, ainsi que les walis délégués, à faire de la prise en charge du développement durable et de l’investissement dans leurs collectivités, une priorité absolue. Le gouvernement avait tenu à réitérer l’engament du président de la République en vue de réunir toutes les conditions nécessaires pour la concrétisation de tous les projets inscrits au titre de développement local. De son côté, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, avait fait état de programmes de formation «très prometteurs» au double plan local et central, élaborés par le ministère pour l’année 2018 au profit des élus et du staff administratif des collectivités locales. Il avait également mis en avant les efforts déployés pour la mise en place d’une plateforme technique de formation à distance via les nouvelles technologies de l’information et de la communication, soulignant que cette démarche marquera un nouveau départ du processus de modernisation de la formation et du développement des compétences des élus et du personnel au niveau central et local. Tout en estimant que ces programmes de formation ne pourront aboutir qu’avec l’inscription de l’ensemble des élus dans cette démarche, Bedoui a relevé que leur élaboration ne relève pas de la responsabilité exclusive du ministère, mais, elle est aussi du devoir de chaque wilaya et commune.