Syrie: La mission de l’OIAC à Douma reportée à cause d’un échange de tirs

0
96

Le travail de la mission de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) à Douma dans la Gouta orientale en Syrie a été reporté à cause d’un échange de tirs survenu dans cette  ville, ont rapporté mercredi des médias.

Les enquêteurs de l’OIAC arrivés mardi à Douma, dans la région de la Ghouta orientale, ne sont pas en mesure d’effectuer leur travail en raison  d’un échange de tirs, selon l’agence Reuters. Les pays occidentaux soutiennent qu’une attaque chimique a eu lieu le 7 avril  à Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait  été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Le gouvernement syrien dément ces allégations « peu convaincantes » et accuse les terroristes d’avoir « fabriqué » cette attaque pour « piéger  l’armée syrienne et encourager une campagne militaire étrangère ». Samedi, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont lancé des frappes de missiles contre des positions syriennes après ces allégations d’attaque chimique présumée à Douma, sans attendre les résultats de l’enquête. Pour  Damas, les frappes menées par les pays occidentaux « traduisent seulement  leur impuissance alors que l’armée a éliminé le terrorisme qu’ils  finançaient ». La partie syrienne a plus d’une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l’OIAC.