TAJ : Hâter la mise en œuvre des programmes de développement des localités frontalières

0
545

Le président du parti Tadjamoue Amal Al Djazaïr (TAJ), Amar Ghoul, a plaidé, ce samedi, depuis Tébessa pour hâter la mise en œuvre des programmes de développement des localités frontalières afin de «sécuriser la bande frontalière, la développer et l’immuniser contre les dangers qui la guettent».

Animant un meeting populaire à la maison de la culture Mohamed-Chebouki,  Ghoul a estimé «nécessaire de lancer l’exécution de ces programmes pour soutenir les régions frontalières auxquelles l’Etat accorde un grand intérêt». «TAJ soutient cette politique de développement ambitieuse visant à améliorer les conditions de vie des populations de ces régions, favoriser leur fixation et satisfaire leurs besoins», a ajouté Ghoul. Il a en outre proposé la création d’espaces commerciaux, industriels pour les jeunes dans les communes frontalières en coordination entre les autorités locales et centrales afin d’offrir des postes d’emplois aux jeunes. Ghoul a rappelé que son parti a élaboré depuis sa création un programme inspiré des principes de la Révolution de Novembre 1954 et de l’initiative de la réconciliation et de la concorde nationales prônées par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le but de construire «une patrie unie, indépendante et prospère et relever les défis sécuritaires, économiques, sociales et culturels». Le travail, a-t-il ajouté, «est actuellement en cours, en coordination avec plusieurs partis et partenaires, pour concrétiser une charte politique éthique de lutte contre les diverses formes de corruption dans la société» avec l’objectif de bâtir «une Algérie sécurisée, stable, développé, forte et leader». Concernant la prochaine élection présidentielle, le président de TAJ a réitéré la position «ferme et immuable» de soutien de son parti au programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Le président de TAJ a également indiqué que la coalition présidentielle, composée du FLN (Front de libération nationale), du RND (Rassemblement national démocratique), du MPA (Mouvement populaire algérien) et de TAJ connaîtra «un dynamisme puissant et une action intense pour soutenir le programme du chef de l’Etat» qui sera, a-t-il soutenu, «à la hauteur des exigences de la conjoncture prochaine».