Taourirt-Moussa (Tizi-Ouzou): Le mouvement associatif «accompagnera» l’édification du musée à la mémoire de Matoub Lounès

0
259

Le mouvement associatif de Taourirt-Moussa (commune d’Aït Mahmoud, 20 km de Tizi-Ouzou), village natal du chanteur Matoub Lounès, assassiné le 25 juin 1998, se mobilise pour «accompagner» l’édification du musée à sa mémoire, a-t-on appris, hier, auprès de la fondation éponyme.

Dans une déclaration signée par l’ensemble du mouvement associatif du village, il est souligné que «la décision de réalisation d’un musée à la mémoire de Matoub Lounès, 20 ans après son assassinat, est salutaire» et constitue «une reconnaissance de son combat», affirmant, par la même, son «adhésion» et son «dévouement» (le mouvement associatif du village) à «préserver sa mémoire et son patrimoine».

Réuni en assemblée générale, vendredi dernier, en présence de citoyens du village, il a été «décidé à l’unanimité d’accompagner l’édification du musée durant toutes les étapes de sa réalisation, de la pose de la première pierre jusqu’à son inauguration» et de prendre «toutes les mesures d’accompagnement», lit-on dans le document. A cet effet, «une commission de concertation et de suivi, composée de toutes les associations du village unies avec la Fondation Matoub Lounès», a été mise sur pied pour la mise en application de cette décision, est-il indiqué dans le document.

En outre, le mouvement associatif du village Taourirt-Moussa met en garde, dans sa déclaration, «contre toute tentative d’intox ou de désinformation, quelles soient d’individus ou d’organisations, afin d’installer le doute sur ce noble projet tant attendu». Mai dernier, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avait approuvé le financement et le soutien de «la réalisation d’un musée dédié au patrimoine culturel et artistique du défunt chanteur Matoub Lounes», suite à une demande introduite, à cet effet, par sa sœur, et néanmoins présidente de la fondation qui porte son nom, Malika Matoub.