Temmar réaffirme  la détermination  de l’Etat pour résoudre le  problème

0
31
Photo L'Echo d'Algérie@

 Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la  ville, Abdelwahid Temmar a affirmé, mardi à Alger, que l’Etat poursuivra  ses efforts pour résoudre le problème du logement et renforcer les  structures publiques, à travers le financement de nouveaux programmes du  Secteur.

  Le point essentiel dans le Projet de loi de finances 2019, pour le secteur  de l’habitat, est la poursuite du financement et de la réalisation des  programmes de logement, toutes formules confondues, notamment l’habitat de  type location-vente et l’habitat rural, et ce en vue de répondre à toutes  les demandes des souscripteurs, indiqué le ministre devant la Commission du  budget et des finances de l’Assemblée populaire nationale (APN), lors d’une  audition consacrée au budget de son secteur dans le cadre du PLF 2019,  présidée par Toufik Torche. Le PLF 2019 prévoit également la prise en charge des différents travaux de  voirie et réseaux divers (VRD) concernant les programmes de logement, tout  en accordant la priorité à l’aménagement des logements achevés au nombre de  137.500 unités  Les projets relatifs à la prise en charge des structures publiques,  notamment au niveau des nouvelles cités intégrées, particulièrement les  écoles, les établissements de santé de proximité, les Sûreté de daira, en  sus du parachèvement d’aménagement des villes nouvelles à Sidi Abdellah  (w.Alger) et de Bouinan (w.Blida), sont également prévus dans le cadre du  PLF 2019.   Pour ce qui est du nouveau programme pour l’exercice 2019, le ministre a  fait savoir qu’il prévoyait la réalisation de 5.000 unités de type Logement  public locatif (LPL) (dans le cadre de la régularisation), 90.000 unités de  type location-vente,  50.000 unités de type Logement promotionnel aidé  (LPA), en sus de 240 structures publiques. S’agissant des aides, le ministre a indiqué que le nouveau programme pour  l’exercice 2019 a inscrit 40.000 nouvelles aides pour l’habitat rural,  outre 20.000 unités ayant été enregistrées dans le cadre des dépenses  prévisionnelles non programmées au titre de l’exercice 2018, dont 10.000  aides accordées aux wilayas du Sud et 10.000 autres au profit des  Hauts-Plateaux.  Quant au programme du type Logement promotionnel public (LPP), M. Temmar a  indiqué que, sur décision du président de la République, M. Abdelaziz  Bouteflika, cette formule a été élargie au profit de la communauté  algérienne établie à l’étranger, notant à ce propos,  » la grande affluence »  de cette catégorie, dont le nombre des souscripteurs s’élève, à ce jour, à  20.038 souscripteurs résidants dans 93 pays.    Dans le but de garantir le bon fonctionnement de cette opération, le  ministère de l’Habitat a tenu plusieurs rencontres de sensibilisation et  d’information en direction de la communauté algérienne établie à  l’étranger, et ce en coordination avec le ministère des Affaires  étrangères.  La première rencontre a eu lieu Paris et dans nombre de villes françaises,  puis à l’Arabie Saoudite et dans d’autres pays du Golfe, et enfin à  Londres, a indiqué le ministre, relevant, à cet égard, la tenue de  rencontres similaires aux Etats-Unis et au Canada.   Plusieurs mesures ont été initiées, dans ce cadre, par le ministère,  poursuit M. Temmar, dans le but d’accélérer le lancement effectif de cette  opération, dont la révision et l’adaptation du cadre organisationnel en vue  de permettre aux Algériens de la diaspora de bénéficier des programmes de  logement promotionnel public (LPP), l’ouverture d’un site web dédié à cette  initiative, la création d’une application permettant d’accomplir les  procédures à distance, outre la désignation du Crédit populaire algérien  (CPA) pour accompagner le ministère dans cette opération.

4,1 millions d’unités de logement attribués depuis 1999

 Par ailleurs, et en matière d’urbanisme, le ministère s’emploie à réviser  la loi d’orientation de la ville et la loi sur le parachèvement et la mise  en conformité des constructions, a indiqué le ministre, ajoutant que ces  deux lois seront inscrites dans le cadre d’une nouvelle loi unifiée et  intégrée, sous le titre « Loi sur l’harmonisation territoriale, du  développement urbain durable pour des villes sûres et flexibles ».  Par la même occasion, M. Temmar a rappelé l’attribution, de 1999 à octobre  2018, de 4,1 millions d’unités de logement (toutes formules confondues) et  la réalisation de 28,140 infrastructures de service public sur 32,565  inscrites durant la même période.   Pour ce qui est des programmes de logement au titre de la période  2015-2019, le ministre a indiqué qu’ils ont porté sur 2,1 millions de  logements dont plus d’un (1) million unités parachevées en septembre  dernier, 773.647 en cours de réalisation, et 334.024 autres en cours de  lancement, la majorité ayant étant inscrites au titre de l’exercice 2018,  en sus de la réalisation de 3.676 infrastructures de service public (dont  269 en 2018).

M.T