Tentatives de déstabilisation du pays: Échec à tous les manipulateurs…

0
150

Les détracteurs et autres manipulateurs qui ont misé sur les foyers de tension
un peu partout pour embraser tout le pays, doivent se rendre à l’évidence
et avouer qu’ils ont échoué dans leurs desseins macabres.

Ces partisans de la déstabilisation et de la fitna doivent admettre que le peuple algérien qui a toujours été le gardien du temple, saura, encore une fois, se dresser comme un rempart contre toutes les tentatives et les conspirations qui visent l’unité du pays, sa sécurité et sa stabilité. Il s’agit, en fait, des mêmes conspirateurs qui voulaient revenir à la charge pour tenter de déstabiliser toute une région, voire tout un pays, et qui sont à la solde de certains milieux étrangers, obéissant à leurs ordres et exécutant leurs plans diaboliques. Ces gens-là, après avoir échoué dans leurs premières tentatives, ont essayé vainement de souffler sur le brasier avec comme cher à canon, les jeunes de la région. Ils cherchent la moindre étincelle pour tenter de propager le feu, mais ces déstabilisateurs doivent savoir que le peuple algérien n’est pas prêt à faire la moindre concession lorsqu’il s’agit de l’Unité nationale, de la stabilité du pays et de l’intérêt suprême de la nation. Cette menace a été déjà relevée à maintes fois par le président de la République qui avait indiqué que le monde «est marqué par des tensions et des mutations régionales et internationales et des changements accélérés qui exigent sagesse et clairvoyance non seulement de la part de l’élite, mais de la part de la société tout entière».

«Notre peuple qui a, de tout temps, préservé et défendu le message de loyauté et de fidélité à la patrie et qui, par le passé, s’est armé de patience et de courage face aux épreuves dont il est toujours sorti vainqueur, non sans payer un lourd tribut, a tiré les enseignements de la tragédie nationale pour faire de l’Algérie un pays de paix et de sécurité grâce à l’aide du Tout-Puissant qui nous a inspiré la politique de paix et de réconciliation nationale. Une politique de plus en plus ancrée dans l’esprit de nos citoyens qui, grâce à ce climat de confiance et de sérénité, s’attèlent au lancement de grands chantiers dans les domaines économique, industriel et agricole», avait ajouté le chef de l’Etat. Sur cette même lancée, l’Etat a réussi à instaurer l’Etat de droit, à consacrer l’indépendance de la justice, et à mettre en œuvre les réformes prévues par la Constitution qui a consacré de profonds changements pour immuniser le pays et assurer sa sécurité au double plan interne et externe. Le président de la République avait, en outre, appelé le peuple algérien à faire preuve de vigilance pour préserver les acquis du pays, obtenus dans un climat de paix et de sécurité. Une paix et une sécurité retrouvées et préservées grâce aux sacrifices et à la maturité du peuple, et à sa tête les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) et toutes les forces de sécurité. Abondant dans le même sens, la classe politique a insisté sur la nécessité de placer l’intérêt du pays au-dessus de toute considération, rappelant que l’Algérie a réussi à relever tous les défis et crises avec courage, appelant à agir positivement face aux défis actuels et futurs, notamment, celui du parachèvement de l’édification d’un Etat moderne. Pour de nombreux acteurs politiques, la conjoncture sensible que traverse le pays exige un rapprochement entre toutes les franges du peuple algérien et la classe politique en vue de relever les défis qui se posent, dont notamment, la préservation de la sécurité, la stabilité, l’unité nationale et les intérêts suprêmes du pays, tout en affirmant que la stabilité du pays est quelque chose de sacré et qu’elle constitue une ligne rouge à ne pas franchir. En visite de travail et d’inspection aux secteurs et unités de la 6e Région militaire à Tamanrasset, Ahmed Gaïd Salah a saisi cette opportunité pour fustiger les manipulateurs aux «intentions malveillants» qui font dans la politique de déstabilisation. La visite a été entamée par l’inspection des unités mobilisées au niveau du Secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar aux extrêmes frontières Sud de notre pays, où le général de corps d’armée a tenu une rencontre avec les personnels de ces unités, en compagnie du général-major Meftah Souab, Commandant de la 6e Région militaire. Après la cérémonie d’accueil, Gaïd Salah a prononcé une allocution d’orientation, suivie via visioconférence par l’ensemble des éléments de la Région, lors de laquelle il a salué les efforts laborieux et soutenus que déploient les éléments de ces unités sur le terrain avec dévouement et fidélité à leur peuple et leur pays l’Algérie. Des efforts qui reflètent leur imprégnation des valeurs de sacrifice et de conscience de l’importance de la mission qui leur est assignée en toutes circonstances.

«Notre vision, au sein de l’ANP, digne héritière de l’ALN, est ouverte et ambitieuse dont les objectifs et les fins sont bien définis. Une vision aboutie comme témoignent les faits sur le terrain car elle puise d’une noble source qu’est l’Algérie aux valeurs éternelles et à l’histoire nationale riche et prestigieuse. L’Algérie constitue également l’ultime finalité de cette vision pour un futur glorieux et prometteur. Et pour cela, tous les potentiels sont mobilisés et tous les moyens et les capacités sont investis afin de pouvoir réunir tous les éléments de force qui nous permettent de concrétiser, chaque jour, de nouveaux acquis qui confirment l’importance majeure qu’accorde le Haut commandement de l’ANP à atteindre les objectifs escomptés, grâce aux orientations perspicaces et à l’appui indéfectible de Son Excellence Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale à nos Forces armées. Avec cette dynamique, les composantes de notre Armée sont devenues comme de véritables cellules d’abeilles en termes de travail laborieux, conscient, persévérant et déterminé à réussir», a-t-il souligné. Le général de corps d’armée a souligné que «la fidélité aux sacrifices de nos Chouhada tombés au champ d’honneur pendant plusieurs années et l’attachement aux valeurs de notre Glorieuse Guerre de Libération, exigent inéluctablement un dévouement absolu à l’Algérie, à son peuple et ses intérêts et de ne pas se laisser tromper par ceux qui veulent impliquer une catégorie des retraités dans des questions qui nuisent à leurs intérêts et à l’intérêt de leur pays». «Avec ce dévouement et avec l’élan de cette loyauté pleine de patriotisme, l’Armée nationale populaire continue, avec détermination, sa démarche professionnelle dont les valeurs découlent de notre référentiel révolutionnaire et de notre histoire nationale qui recèle tant de fidélité à l’Algérie et de loyauté à ses intérêts suprêmes et sa bonne réputation qui demeure à jamais audessus de toute considération», a-t-il précisé. «Ces éthiques dont l’épine dorsale est la préservation de ce renom mérité qui représente le prolongement logique de celui marqué par nos Chouhada avec leur sang. Une réputation que personne n’a le droit d’entacher. Est-il de l’intérêt de l’Algérie de voir quelques parties manigancer sans conscience pour compromettre certains retraités et les manipuler pour des fins qui ne servent ni leurs intérêts ni l’intérêt de leur Patrie», s’est interrogé Gaïd Salah.

Il a fait remarquer que «ces parties qui veulent et qui œuvrent, à travers certaines plumes aux intentions malveillantes, à faire aboutir leurs projets de porter atteinte à notre Patrie l’Algérie, qui demeurera, à jamais et malgré eux, grande et digne de relever tous les défis et de consolider davantage la sécurité et la stabilité, poursuivant son parcours de développement ambitieux». «Celui qui emploie ces plumes et abuse de ces tribunes est parfaitement conscient de ses desseins pernicieux, avec lesquels, il œuvre désespérément à nuire aux grandes évolutions que connaît l’Armée nationale populaire, en omettant, voire ignorant que nul ne pourra tromper ceux qui ont l’intime conviction que le bon citoyen conscient, loyal et honnête est celui qui s’interroge toujours sur ce qu’il a apporté à sa Patrie avant de demander ce que la Patrie lui a donné», a-t-il averti. Récemment, Gaïd Salah a affirmé que l’Algérie est devenue aujourd’hui «un exemple de quiétude et de stabilité, en dépit de toutes les tentatives vaines et désespérées de le tirer vers l’insécurité, et ce, grâce à la conscience du peuple dans toutes ses catégories, et de la confiance qu’il place en son Armée républicaine nationale, qui a toujours été au front de l’édification et de la construction, et face au terrorisme et à la criminalité organisée dans toutes leurs formes». Il a appelé, par la même occasion, à relever les défis à travers la mise en place d’une stratégie de communication et d’information «efficace» qui contribuera à asseoir un système global de défense nationale. «L’information et la communication dans son état actuel développé a réussi, à l’ère de la révolution de l’information et des télécommunications, à faire du monde entier un petit village, où le phénomène de la mondialisation est devenu un outil de domination visant à travers tous ses moyens à orienter l’opinion publique internationale et l’organiser autour d’une vision économique, sociale et culturelle unique, où se fondent les spécificités de chacun et les fondements de leurs identités nationales», a indiqué Gaïd Salah. Il a affirmé que la communication opérationnelle «est une partie intégrante de notre stratégie de défense basée sur la lecture clairvoyante des événements et sur le développement des méthodes de travail permettant de remédier à tous les problèmes imposés par les circonstances». Il a expliqué qu’une communication opérationnelle «réussie est celle qui participe résolument à l’accomplissement des missions dans un milieu de coordination et d’entraide, œuvrant ainsi au bon commandement des opérations, à une meilleure supervision, quelle que soit sa complexité», ajoutant que «c’est ainsi que la communication opérationnelle devient un modèle à suivre dans l’interaction adéquate et efficace entre les composantes du corps de bataille, quelle que soit sa nature».

«La réussite de la communication et l’efficacité de ses outils est considérée, ainsi, comme une garantie essentielle aux succès de la conduite des opérations militaires, de leur complémentarité et de l’harmonie de leurs composantes», a-t-il dit. Le général de corps d’armée a indiqué que «la communication opérationnelle au sein de l’ANP est une partie intégrante de notre stratégie de défense, elle est la soupape de sécurité du lien sacré entre le peuple et son Armée», affirmant que c’est «une Armée républicaine au service du pays, fidèle au serment des Chouhada, déterminée à soulever tous les défis et faire face aux dangers quelques soient leurs ampleurs, dans l’objectif de garantir la sécurité et la quiétude à travers tout le territoire national». Il a plaidé pour «une communication crédible, responsable, au regard des défis à soulever dans notre environnement sous-régional, régional et international». C’est aussi «un soutien actif au corps de bataille sur le terrain, confortant les esprits et la détermination des éléments, au service du pays», a-t-il poursuivi. Il s’agit aussi d’une communication «qui expose des faits, qui entretient des liens productifs avec les médias, à même de taire les voix et les plumes hostiles et ennemis, pour que l’ANP, digne héritière de l’ALN, demeure à jamais symbole de victoires, perpétuellement prête à défendre les intérêts suprêmes du pays». Pour lui, une communication opérationnelle doit avoir «un rôle efficient dans l’éclaircissement des missions des Forces armées dans le développement national, la présence de l’Armée au côté du peuple, en toutes circonstances, le raffermissement du lien solide Armée-Nation, afin de consolider l’Unité nationale, la cohésion et l’esprit de citoyenneté». La communication opérationnelle doit avoir également «des mécanismes et des moyens techniques modernes, au diapason de l’évolution technologique accélérée, capable de faire face à toute diffamation ou mensonges, ouverte aux médias et aux citoyens, œuvrant au renforcement de l’unité et la cohésion des rangs, défendant l’image et la réputation de l’ANP, qui demeure à jamais fidèle à notre pays l’Algérie».