Thaïlande: Accrochages entre paramilitaires et rebelles dans le sud

0
197

 Des affrontements armés entre forces  paramilitaires et des rebelles ont éclaté dimanche dans la province de  Narathiwat à l’extrême sud de la Thaïlande, ont rapporté lundi des médias. Selon des sources sécuritaires des « Rangers », des supplétifs de l’armée  déployés dans les zones à tension ont mené un raid contre un maquis d’un  groupe armé dans le district de Chanae à Narathiwat.

Des échanges de tirs nourris ont éclaté entre les deux parties et les  insurgés ont fini par battre en retraite pour s’éclipser dans la jungle,  indique-t-on de même source, précisant que l’affrontement a fait des  blessés dans les rangs des rebelles. Après cet affrontement, le lieutenant-général Pornsak Poolsawat a annoncé  que l’armée thaïlandaise et des forces paramilitaires mènent ces derniers  jours une vaste offensive contre les insurgés dans des villages soupçonnés  d’abriter des rebelles. Le responsable a déclaré que des opérations de ratissage ont poussé de  nombreux insurgés à se retirer vers les montagnes et les forêts aux  frontières avec la Malaisie. Après une relative accalmie, les attaques meurtrières ont repris dans les  provinces du sud de la Thaïlande, une région en proie à une rébellion  séparatiste depuis 2004. Depuis son émergence, le conflit au sud du pays a fait plus de 7.000 morts  dans des attaques à la bombe où des accrochages entre militaires et  rebelles. Tout récemment, Bangkok a annoncé la reprise des négociations avec les  mouvements séparatistes sous une médiation de la Malaisie, pays frontalier  de la Thaïlande au sud du pays. Lors de la première rencontre avec des représentants des autorités  thaïlandaises à Kuala Lumpur, l’organisation « Mara Patani », qui représente  un collectif de groupes d’insurgés, a décidé de suspendre sa participation  aux négociations de paix pour attendre l’aboutissement des élections  générales qui devront donner lieu à un nouveau gouvernement.