Tissemsilt : La wilaya rend un hommage au fondateur de l’UGTA Aïssat Idir

0
1774

« Le syndicaliste rebelle » est le thème  d’une manifestation, lancée hier, au musée du Moudjahid de Tissemsilt, à  l’occasion du 59ème anniversaire de la mort du fondateur de l’UGTA, Aïsat  Idir.

Initiée par le musée, cette manifestation porte sur la mise sur pied d’une  exposition mettant en exergue, à travers des photos, des ouvrages, des  publications, des affiches et autres documents, l’itinéraire militant du  chahid Aïssat Idir, lors du Mouvement nationaliste et durant la Guerre de  libération nationale. Cette manifestation de deux jours prévoit la projection d’un documentaire  sur l’histoire de l’UGTA, fondé par le chahid, et la distribution de  dépliants et publications sur la biographie du martyr. Le musée de wilaya du Moudjahid a initié une campagne d’information sur le  chahid par le biais de son portail électronique et sa page officielle sur  les réseaux sociaux, a indiqué son directeur, Mohamed Adjed. Le chahid Aïssat Idir est né en 1919 à Djemaa N’Saharidj, dans la wilaya  de Tizi Ouzou. Après des études primaires et secondaires, il part en  Tunisie pour poursuivre ses études en économie. En 1949, il devient  responsable des affaires syndicales du Mouvement pour le triomphe des  libertés démocratiques (MTLD). Il fonda en 1956, le premier syndicat  algérien, l’UGTA, sous l’égide du FLN. Arrêté le 23 mai 1956 pour ses activités syndicales et son militantisme,  il fut transféré vers le sinistre centre de Birtraria (Alger) où il subira  des tortures inhumaines de la part de l’armée coloniale française. Il  rendra l’âme, le 26 juillet 1956, des suites de ces sévices.

T.M