Tizi-Ouzou: La caravane de sensibilisation sur les dangers de la baignade dans les barrages accoste à Taksebt

0
1009

La caravane de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) de prévention et de sensibilisation sur les dangers de la baignade dans les barrages a accosté, aux abords du barrage de Taksebt dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Les membres de cette caravane conduite par la chargée de communication de l’ANBT, Sabrina Smaïli, a rencontré les populations des villages situés autour de cet ouvrage hydraulique d’une capacité de stockage de 180 millions m3.

Sur place, des explications ont été données sur le risque, souvent fatal, des baignades dans les barrages. Ce risque est dû essentiellement à la température de l’eau emmagasinée dans ces réservoirs artificiels qui, contrairement à celle de la mer, est très basse, ce qui fait encourir au baigneur le risque d’un choc thermique pouvant causer un arrêt cardiaque a expliqué Smaïli. Le grand écart entre la température de l’eau et celle du corps du baigneur pourrait déclencher des crampes qui empêcheraient ce dernier de nager. A cela s’ajoute le risque lié à la vase (lorsque le barrage est envasé) qui piège le nageur et bloque ses mouvements l’empêchant de se mouvoir pour se libérer, a-t-on ajouté de même source.

Des habitants des villages visités par cette caravane ont salué l’initiative de l’ANBT qui rappelle et informe sur les dangers de la nage dans les barrages, dangers que beaucoup de personnes ignorent ou négligent alors qu’il s’agit d’un risque réel sur la vie du baigneur, ont indiqué des villageois. Cette caravane de sensibilisation s’adresse particulièrement aux citoyens qui habitent loin des plages et près des barrages, particulièrement ceux âgés entre 8 et 35 ans, parfois même 40 ans, dont certains n’hésitent, durant les épisodes de fortes canicules, notamment, à mettre leur vie en danger en se baignant dans les barrages, a précisé la chargée de communication de l’ANBT. Durant le premier semestre de l’année en cours, il a été enregistré, à l’échelle nationale, 19 cas de décès par noyade dans les ouvrages hydrauliques, alors que l’on déplore 115 morts par noyade dans les barrages durant les cinq dernières années, a-t-elle précisé.

Lancée, à partir de Boumerdès où elle a sillonné les localités situées autour des barrages de Keddara Bouzegza, Hamiz et Béni Amrane, avant d’arriver aujourd’hui à Tizi-Ouzou, cette caravane se rendra, à Bouira, où elle rencontrera durant deux jours les citoyens des localités sises autour des barrages de cette wilaya dont Koudiet Acerdoune, Tilesdit et Lakhel. Elle se rendra la semaine prochaine, dans la région Est du pays puis à partir du 12 de ce même mois, dans les localités de l’Ouest. Une courte pause sera marquée durant la Fête de l’Aïd El Kebir pour prendre ensuite la route du sud du pays, afin de sillonner, deux mois durant, l’ensemble des 75 barrages répartis à travers le territoire national.

Smaïli a rappelé que cette caravane rentre dans le cadre de la campagne de prévention et de sensibilisation sur les dangers de la baignade dans les barrages, lancée par l’ANBT le 20 mai dernier. Cette campagne a été aussi confortée à partir du 17 juillet écoulé, par des patrouilles mixtes ANBT-Protection civile, qui sillonnent régulièrement et au moyen de barques, les barrages pour récupérer d’éventuels baigneurs et les sortir de l’eau.