Tizi-Ouzou: Quatre personnes mordues par un chacal enragé dont une grièvement blessée

0
151

Quatre personnes ont été mordues par un chacal enragé à Bouzguene a une soixantaine de kilomètres au sud-est de Tizi-Ouzou, dont une a été grièvement blessée a-t-on appris, hier auprès du président de l’Assemblée populaire de cette commune, Rachid Oudali.

L’incident a eu lieu, hier lundi, à hauteur du quartier «Les Saadi» au centre-ville de Bouzguene, lorsque «l’animal, qui est un porteur sain de la rage, s’est attaqué à une femme, la blessant grièvement. Il s’est aussi attaqué à trois autres personnes» a indiqué Rachid Oudali. Des citoyens ont dû intervenir pour sauver la femme et neutraliser le chacal qui a été tué, a souligné le P/APC de Bouzguene qui a ajouté que les services de la commune et de l’inspection vétérinaire de la subdivision agricole de cette même localité sont intervenus pour enterrer l’animal sauvage en utilisant de la chaux pour éviter tout risque de contamination et pour désinfecter les lieux. Les victimes de cette attaque ont été évacuées vers les structures sanitaires de Bouzguene où ils ont reçu le vaccin anti-rabique et reçu les soins nécessaires, a-t-on appris de même source. En août dernier une fille de 4 ans du village Tamaassit est morte un mois après avoir été mordue par un chacal, a rappelé le chef de service prévention a la direction locale de la santé et de la population de Idir-Oulamara. Le responsable a rappelé que le chacal, qui est un porteur de la rage, est vecteur de transmission de cette maladie aux chiens et chats qui, à leur tour, la transmettent aux animaux. La dégradation de l’environnement naturel du chacal et autres animaux sauvages et la prolifération des décharges sont à l’origine de la présence de ces animaux sauvages en quête de pitance à proximité des habitations, a souligné de Idir-Oulamara. Rappelant que la wilaya a enregistré en 2020 pas moins de 7000 victimes de morsures d’animaux, il a tiré la sonnette d’alarme quant à l’ampleur que prend ce phénomène, ajoutant qu’il «est temps à engager des mesures plus efficaces contre ce problème».