Tlemcen: Portes ouvertes sur le centre national ‘interprétation du costume  traditionnel algérien

0
470

 

 La mise en valeur du costume algérien féminin  et masculin dans toute sa diversité, sa promotion, sa sauvegarde sont les  objectifs principaux de la manifestation « portes ouvertes » sur le centre ‘interprétation du costume traditionnel algérien, ouverte mardi à Tlemcen,  a indiqué la directrice lors du coup ‘envoi de cette manifestation.

Cette manifestation se veut, en outre, un moyen pour faire connaitre le centre ‘interprétation du costume traditionnel algérien et ses principales  missions qui s’articulent, entres autres, sur la promotion et la sauvegarde de tout ce patrimoine riche et diversifié, existant à travers toutes les régions du pays, a souligné Ainad Tabet Radia. Ces portes ouvertes comptent, en plus des expositions diverses de produits  artisanaux dont la poterie, la vannerie, la maroquinerie, une exposition ‘une nouvelle collection de la blouse oranaise avec tout l’historique de ses origines, a indiqué la même responsable, faisant savoir, par ailleurs, qu’une nouvelle collection du kaftan et de la chedda tlemcenienne a été  mise sur pied au profit des touristes et des visiteurs, nombreux à visiter le site historique ‘El Mechouar en cette saison estivale. En effet, le Palais royal ‘El Mechouar ainsi que le centre l‘interprétation du costume traditionnel algérien sont très fréquentés en cette période. Près de 13.000 touristes visitent ce site historique durant  chaque saison, a-t-on indiqué de même source. Parmi les stands qui ont attiré de nombreux visiteurs est, sans conteste, celui ‘une costumière miniaturiste ‘Oran en l’occurrence, Mesli Nouria , laquelle du haut de ses 70 ans, réalise des tenues en miniatures des différents habits traditionnels algériens. Couturière à l’origine, cette artisane tente avec beaucoup de rigueur et  de précision à coudre des tenues en miniature afin, a-t-elle expliqué, « de contribuer à la mise en valeur des tenues de toutes les régions ‘Algérie notamment chaouie, targuie, sahraouie, kabyle, tlemcenienne, oranaise, annabie et autres, et à la sauvegarde de tout ce patrimoine aussi riche que diversifié et qui confirme le savoir-faire des artisans algériens ». « Dans mon travail, je fais beaucoup de recherches sur les tenues. J’essaye  de m’intéresser aux moindres détails pour faire la réplique exacte de tous les costumes qu’ils soient féminin ou masculin », a-t-elle déclaré. Des associations très actives à Tlemcen dans la promotion de l’artisanat et de la femme rurale sont présentes à cet évènement. Il s’agit, entres autres, de l’association de promotion de l’artisanat et de la femme rurale ‘Ain Ghoraba et l’association du village ‘Ain Douz, lesquelles, depuis leur création, il y a quelques mois, ont consenti ‘énormes efforts pour  relancer l’artisanat dans leurs villages respectifs et contribuer ainsi à la sauvegarde ‘un pan entier du patrimoine national matériel et immatériel. La manifestation « portes ouvertes » sera clôturée jeudi prochain par un concert de musique andalouse qui sera animé par la chanteuse Nisrine Ghenim et Brahim Bouterfas.