Tourisme: 800 nouveaux hôtels ont été réalisés au niveau national

0
612

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat,  Abdelkader Benmessaoud, a affirmé, jeudi à Alger, que « l’investissement en  l’élément humain était la clé de voûte pour relever le défi de la qualité  et concrétiser la politique du développement durable dans le secteur du  Tourisme ».  

  Présidant en compagnie du ministre de la Formation et de l’Enseignement  professionnels, Mohammed Mebarki, le lancement de la 3e phase du programme  de formation au profit de quelque 3300 professionnels et fonctionnaires  sous la supervision du Groupe Hôtellerie, Tourisme et thermalisme (HTT), en  partenariat avec le Fonds national de développement de l’apprentissage et  de la formation continue, M. Benmessaoud a mis en avant l’importance   crucial qu’accorde le Plan d’orientation de l’aménagement touristique 2030  à la stratégie de formation, en la plaçant en priorité première afin de  doter les établissement hôteliers et touristiques d’une main-d’œuvre et  d’un encadrement compétents, répondant aux exigences du Tourisme moderne.  Il a souligné, dans ce sens, la nécessité de s’adapter à l’ambitieux  programme d’investissement dans le secteur touristique et de hisser la qualité des prestations aux standards internationaux.   Le ministre a rappelé également que « la stratégie de développement du  secteur appréhende la formation touristique, hôtelière et thermale comme  l’un des fondements du Plan qualité qui passe, impérativement, par la  dotation des établissements touristiques de compétences à la hauteur des  besoins du secteur afin de relever le défi de la qualité ». Evoquant les accords de partenariat et de coopération avec le secteur de  la Formation et de l’Enseignement professionnels et celui du l’Enseignement  supérieur et de la Recherche scientifique afin de parfaire le niveau des  cadres et travailleurs du Tourisme, le ministre a fait état de la  concrétisation d’un nouveau partenariat avec la secteur de la formation  visant la création de filières de formation d’excellence dans les métiers  de l’hôtellerie, tourisme et thermalisme ». Une convention a été conclu avec le département de l’Enseignement  supérieur et de la Recherche scientifique, le Groupe Hôtellerie, Tourisme  et thermalisme (HTT) et l’Institut national du Tourisme pour la formation  des étudiants en post-graduation dans les spécialités du tourisme et de  l’hôtellerie et pour leur offrir des stages pratiques dans les  établissements hôteliers et des complexes touristiques, a-t-il encore  ajouté. Soulignant l’importance de l’investissement en l’élément humain  conformément à l’ambitieux programme en cours de réalisation à travers  l’ensemble du territoire national afin de doter les nouvelles  infrastructures touristiques de personnels compétents dans toutes les  filières du tourisme, M. Benmessaoud a fait état de l’approbation, à ce  jour au niveau national, de plus de 1800 projets pour un investissement de  1400 milliards de dinars, offrant 111.000 nouveaux emplois er plus de  270.000 lits.    Quelque 800 nouveaux hôtels ont été réalisés au niveau national offrant  103.000 lits et 44.000 emplois, a-t-il ajouté, précisant que 11  établissements hôteliers, représentant 12.000 lits, ont été réalisés dans  le cadre du partenariat avec des étrangers.  Rappelant le plan de modernisation des établissements hôteliers du secteur  public, le ministre a mis en avant « l’intérêt qu’accorde le président de la  République, Abdelaziz Bouteflika, au secteur du Tourisme dans le cadre de  la diversification de l’économie nationale hors hydrocarbures ».   De son côté, le ministre de la Formation et de l’Enseignement  professionnels, Mohammed Mebarki, a indiqué que la filière Hôtellerie,  Restauration et Tourisme représentait à elle seule 26 spécialités de  formation professionnelle, évoquant l’institution, cette année, du  Certificat d`aptitude professionnelle et de maîtrise professionnelle et du  diplôme de technicien ou de technicien supérieur.  Rappelant que le secteur de la Formation et de l’Enseignement  professionnels comptait 26.000 jeunes dans différentes spécialités, et que  11.000 sont diplômés chaque année, M. Mebarki s’est félicité du partenariat  existant avec le secteur du Tourisme visant à définir les besoins en  ressources humaines, à actualiser et moderniser les programmes de formation  aux exigences professionnels et à développer les stages pratiques en milieu  professionnel au profit des apprenants afin d’acquérir le professionnalisme  et l’efficacité requis ». A cette occasion, deux accords de partenariats ont été signés avec le  ministère de l’Enseignement supérieur et l’Institut national du Tourisme,  le premier prévoyant la formation des étudiants en post-graduation dans la  spécialité de gestion touristique et l’ouverture des établissements  hôteliers aux étudiants pour les stages pratiques, et le deuxième, avec le  département de la formation professionnel et le Groupe HTT, pour la  création de filières de formation continue d’excellence dans le domaine du  Tourisme en réponse à la demande des établissements hôteliers.

H.H