Tourisme: Benmessaoud, pour l’ouverture du secteur aux grandes entreprises de gestion étrangères

0
36
Photo : PPAgency

Le ministre du Tourisme a affirmé, lors d’un point de presse, à l’hôtel «l’Olympic de Tazrout» de Dely Ibrahim, inauguré, ce lundi, que «la privatisation des établissements hôteliers n’est pas prévue par le gouvernement».

«C’est une propriété publique et elle le restera», a-t-il rappelé. En revanche, le ministre qui a effectué une visite d’inspection dans la wilaya d’Alger la capitale n’est pas contre l’ouverture de son secteur aux grandes entreprises de gestion étrangères afin d’améliorer et perfectionner les prestations de services, notamment dans les stations balnéaires. D’ailleurs, il n’a pas caché son insatisfaction par rapport aux services offerts actuellement. Une situation regrettable qui risque, selon lui, de «freiner sérieusement le développement du tourisme local et international». Benmessaoud a rappelé que les travaux de réhabilitation des hôtels publics sont en cours pour redonner un nouveau souffle au secteur. Dix-sept établissements ont subi des travaux de modernisation, notamment El Aurassi, confié à une entreprise turque. L’hôtel Essafir, (ex-Alleti) est en chantier. Le taux d’avancement des travaux est estimé à 25% malgré que sa fermeture remonte à deux ans déjà. Le ministre avait affirmé que les travaux se feront en un temps record. En tout cas, en ce qui concerne cet hôtel, situé en plein centre de la capitale, il sera réceptionné, selon le ministre en décembre 2019. Le ministre s’est, par ailleurs, félicité du déroulement de la saison estivale 2018 qui sera clôturé bientôt. «C’est un succès sur tous les plans», s’est il enorgueilli. A ce propos, il a évoqué le nombre d’estivants algériens ayant séjourné dans les infrastructures locales, où les tarifs ont été revus à la baisse. Le ministre, qui a visité deux complexes et des hôtels en chantier a Sidi Yahia où il a inauguré un nouvel hôtel a mis en exergue les facilitations octroyés aux investisseurs privés et étrangers. Le nombre de lits sera augmenté de 14 000, à la fin de 2018 permettront la création de 13 000 nouveaux postes d’emploi. Les deux grands complexes en cours de réalisation, (Trust Marriott à Bab Ezzouar et Emiral à Sidi Fredj) peuvent offrir pas moins de 5000 postes d’emploi. Pour le premier, deux de ses infrastructures seront finalisés en mois de novembre. Interrogé sur l’octroi de visas aux étrangers, le ministre a enfin affirmé que des mesures seront prises, afin de faciliter prochainement, les procédures. «Mais l’environnement algérien est un peu spécifique et nous sommes en train de travailler avec d’autres départements à cet effet», a-t-il reconnu.